Basic instinct

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Basic instinct
Le Deal du moment : -80%
Souris gaming Acer Predator Cestus 350 (sans fil, ...
Voir le deal
19.99 €

2 participants

    L’arbitrage, c’est l’école des fans

    Prométhée
    Prométhée
    arnaqueur de haut post


    Nombre de messages : 2053
    Date d'inscription : 11/03/2005

    L’arbitrage, c’est l’école des fans Empty L’arbitrage, c’est l’école des fans

    Message par Prométhée Mar 7 Juil - 22:15

    Un article paru dans l’Équipe, il y a une grosse dizaine de jours, traitant de la Direction Nationale de l’Arbitrage (DNA). Cette chronique est passée quasiment inaperçu, et pourtant si vous aimez le football et que vous ne l’avez pas encore lue, elle ne manquera pas de vous faire réagir.

    L’arbitrage, c’est l’école des fans

    16.886 pour les premier, 16.318 pour le dernier : le bulletin de notes des arbitres de L1 atteint des sommets surréalistes en 2008-2009.

    Lecteur, attention. Vous lisez bien la rubrique football de l’Équipe. Ce qui va suivre n’est pas un papier consacré à L’école des fans, l’émission de Jacques Martin où tout le monde gagnait à la fin. Les notes évoquées dans cette article sont celles décernées par les contrôleurs de la Direction Nationale de l’Arbitrage (DNA) aux arbitres de Ligue 1 lors de la saison 2008-2009.

    La lecture des bulletins de notes que nous nous sommes procurés prête à sourire. Chez les hommes en noir, c’est mention très bien pour tout le monde. Bertrand Layec termine ainsi major de la promotion avec une moyenne de 16.886. Après avoir épluché les millièmes de point de ses contrôleurs, la DNA a décerné le bonnet d’âne à Jean-Charles Cailleux. Sa moyenne : 16.318 ! Entre le meilleur arbitre et le 21ème, il y a donc à peine plus d’un demi-point d’écart.

    Le problème, car il y en a quand même un, c’est que les instances internationales valident toujours aussi rarement les performances de nos champions du sifflet. C’est simple : alors que les éliminations précoces des clubs français leur ouvraient le champ, nos arbitres n’ont dirigé qu’un seul des 29 matches de Ligue des champions après les phases de poules. Un huitième de finale aller, Sporting Portugal- Bayern Munich (0-5), dirigé par Layec. Les arbitres dégagent parfois l’impression d’être satisfaits d’eux-mêmes. Leurs notes, en décalage total avec leur image dans l’opinion et auprès de ceux qu’ils côtoient sur les terrains, ne favorisent pas la remise en question. Sur 362 notes décernées, dix-sept seulement sont inférieures à 16. Mais elles sont toutes supérieures à 15. La meilleure note (17.15) a été décernée à Layec pour sa prestation lors de Lyon-Bordeaux (2-1, 16 novembre 2008), la plus mauvaise (15.15) à Philippe Kalt (Monaco-Toulouse, 3-2, le 14 mars 2009) et à Cailleux (Lyon-Nice, 3-2, le 13 septembre 2008). Cette note, Cailleux, seul relégué en L2, l’a payée très cher. La moyenne de Didier Falcone, celui qui le précède et se sauve, atteint 16.328. Soit seulement un dixième de point en plus.

    Souvent, les contrôleurs n’ont pas semblé voir les mêmes matches que tous les autres acteurs. Laurent Duhamel a ainsi été crédité d’un honorable 16.40 pour son PSG – Saint-Étienne (2-1, 24ème journée, le 14 février 2009), durant lequel il aurait pourtant dû exclure Sessegnon et Makelele. Stéphane Bré a obtenue la même note sur le Bordeaux - Lyon (1-0, 32ème journée, le 19 avril 2009). A 0-0 il avait pourtant pas vu un penalty flagrant pour l’OL. Stéphane Lannoy, lui est même monté à 17 lors de Marseille- Lyon (36ème journée, le 17 mai 2009, 1-3). Il avait commis le même impair que Bré. Quant à Tony Chapron, il n’a pas eu à se plaindre de son 16.30 après Nice – Bordeaux (10ème journée, le 25 octobre 2008, 2-2). La palme de la note la plus incompréhensible est peut-être le 16.45 dont écope bruno Coué, à l’issue d’un Lyon – Valenciennes (16ème journée, le 29 novembre 2008, 0-0) qu’il a laissé jouer sur une pelouse transformée en piscine…

    La Tartufferie devrait durer encore au moins une saison : si les notes vont être abandonnées cette saison pour les arbitres de L2 au profit de simples évaluations, elle ne le seront pas avant 2010-2011 en L1. Sous nos applaudissements…

    Article de Raphaël Raymond paru dans l’Équipe du vendredi 26 juin 2009


    Classements des arbitres de Ligue 1 : saison 2008-2009 (moyenne sur 20)
    01. 16.886 Layec
    02. 16.767 Lannoy
    03. 16.724 Duhamel
    04. 16.704 Bré
    05. 16.686 Gautier
    06. 16.678 Ennjimi
    07. 16.672 Chapron
    08. 16.581 Fautrel
    09. 16.566 Jaffredo
    10. 16.546 Piccirillo
    11. 16.516 Auriac (arrêt)
    12. 16.513 Thual
    13. 16.512 Ledentu
    14. 16.503 Turpin
    15. 16.459 Coué
    16. 16.404 Malige
    17. 16.383 Castro
    18. 16.353 Kalt
    19. 16.345 Buquet
    20. 16.328 Falcone
    21. 16.318 Cailleux (rétrogradé en L2)
    Eric Poulat, qui n’a pas abrité assez de matches, n’a pas été noté. Il a arrêté sa carrière en mai.
    peter
    peter
    Posteur amateur


    Nombre de messages : 249
    Date d'inscription : 11/03/2005

    L’arbitrage, c’est l’école des fans Empty Re: L’arbitrage, c’est l’école des fans

    Message par peter Mar 1 Déc - 21:10

    Que dire... Le ridicule ne tue pas mais au moins, il nous fait mourir de rire!
    Il n'y a que les arbitres français pour nous faire rire autant.
    Il fut un temps où les seuls français qui participaient à la coupe du monde étaient des arbitre. Aujourd'hui, on se demande bien quel arbitre français pourrait arbitrer un match de la coupe du monde...
    Il est loin ce temps où Robert WURTZ nous rendait les arbitres sympathiques avec ses facéties sur le terrain. Je me souviens aussi de Joël Quiniou ou encore de Michel Vautrot qui représentaient la crème des arbitres au monde. Sans parler de Alain Sars qui leur a succédé et qui a été un bon arbitre.
    A titre personnel, je voudrais faire quand même une remarque : les anciens joueurs qui se reconvertissent en consultants sur les chaînes de télévision ou à la radio sont légions, par contre, je ne connais pas d'anciens joueurs qui se soient reconvertis dans une carrière d'arbitre...
    C'est un rôle ingrat que celui de l'arbitre car lorsqu'il fait bien son travail, personne ne le remarque. Et c'est aussi son rôle : ne pas se faire remarquer au cours d'un match, laisser l'avantage, se faire tout petit, pour laisser la vedette aux joueurs.
    Par contre, quand un arbitre fait une boulette, tout le monde le remarque et lui jette l'opprobre. L'arbitre devient souvent le douzième homme qui fait basculer une rencontre en accordant un pénalty injuste ou en validant un but qui n'aurait jamais été marqué sans l'aide d'une main....
    On peut évidemment rebondir, et parler de la nécessité de soulager les arbitres en légalisant la vidéo sur les terrains de football.
    Personnellement, je suis contre. Et pourtant j'ai été frustré comme beaucoup de supporters Français par la main de Vata qui en 1990, privait l'OM d'une finale de ligue des champions contre le Milan AC. Je me souviens encore de ce petit épicier (je crois qu'il était plutôt charcutier) belge qui arbitrait le match : Marcel Van Langenhove. De sinistre mémoire.
    Donc je comprends la colère des irlandais et je reconnais qu'il n'y a pas de quoi se vanter d'être qualifié pour la coupe du monde.
    Néanmoins, je suis contre la vidéo et je vais vous expliquer pourquoi :
    1) la vidéo n'est pas la panacée universelle. Au rugby, les matchs bénéficient de la vidéo et pour avoir assisté à un match récemment, qui opposait à Colombes le Racing Metro au Stade Français, je vous assure qu'elle ne règle rien! En effet, le premier essai accordé au Stade Français est entaché d'un en-avant. La vidéo n'a pas empêché l'essai d'être accordé! Sans doute l'arbitre n'a pas daigné visionner l'action de jeu pensant qu'elle était parfaitement valide. De plus en seconde mi-temps, François Steyn, le trois-quart du Racing a inscrit un drop qu'on voyait parfaitement entre les poteaux des tribunes! L'arbitre, a refusé le drop en se basant sur la vidéo. Pourtant, le soir, en regardant Jour de Rugby sur Canal +, je découvrais que le drop était parfaitement valable et que les images qui avaient influencé l'arbitre n'étaient pas prise du bon angle. Enfin, pour revenir au football, si l'on prend l'exemple du match entre Sochaux et Nice, un but litigieux, inscrit par Mikari a été validé pour Sochaux. Pour savoir si le ballon a réellement franchi la ligne, il faut arrêter le jeu 3 minutes avant d'avoir les bons plans! Est-ce que le jeu peut se permettre pareil interruption sans conséquence sur le spectacle offert ?
    2) Je pense que si le football est un sport aussi populaire et universel c'est parce qu'il est pratiqué de la même manière que ce soit au stade de France ou dans un favela Brésilien. En ayant recours à la vidéo, on violerait un principe qui veut que le football est un langage universel et qu'il se pratique avec un minimum de moyens quelque soit l'endroit. Autrement dit, serait-il juste que les footballeurs de L1 ait droit à la vidéo alors que ceux qui disputent un match de promotion d'honneur en serait privé ? S'ils pratiquent le même sport, alors les conditions d'arbitrage doivent être les mêmes.
    3) je pense que les arbitres ont une fonction sociale. En effet, je retiendrai une phrase que j'ai relevée dans l'excellent ouvrage de Guy Carlier, la vie, l'amour le foot :
    " L'arbitre sert aussi à ça, à excuser nos équipes préférées d'être battues. C'est pour ça que la vidéo n'est pas une bonne idée. Car on ne crie pas "aux chiottes" à une caméra vidéo. Et le jour où sur les terrains de sport les hommes ne pourront plus crier "aux chiottes l'arbitre", c'est dans la rue qu'ils risquent de le crier..."
    4) Si les arbitres ne s'aidaient pas de la vidéo pour arbitrer certains matchs, alors Zidane n'aurait jamais été exclu en finale de la coupe du monde. Car il y a eu un vice de forme qu'a reconnu Gianluigi Buffon dans une interview récente à canal +. Il a signalé le coup de tête de Zidane et le quatrième arbitre a eu recours à la vidéo pour influencer l'arbitre central qui n'avait rien vu!!!!
    Voilà j'ai honte de la main de Thierry Henry et je partage le point de vue de Cantona qui déclare : " Ce qui m'a le plus choqué, ce n'est pas la main, franchement. Ce
    qui m'a le plus choqué, c'est que ce joueur-là, à la fin du match,
    devant les caméras de télévision, est allé s'asseoir à côté d'un
    Irlandais pour le consoler, alors qu'il venait de le niquer trois
    minutes avant. Si j'avais été Irlandais, il ne serait pas resté trois
    secondes
    » Par contre, je suis contre la vidéo car il faut laisser au football sa part d'incertitude, de doute et de hasard qui font qu'une rencontre qui oppose un petit à un grand n'est jamais gagné d'avance et qu'un match peut parfois basculer sur un " coup du sort " et c'est ce qui fait aussi le charme du football! Evidemment, j'ai en travers de la gorge les dents cassées de Patrick Battiston et la médiocrité de l'arbitre qui n'a pas expulsé Schumacher (il ne lui a même pas mis un jaune!!!), j'ai en travers la gorge la main de Vata contre Marseille, ou encore la main de Thierry Henry qui porte le discrédit sur la qualification de la France au mondial. Mais le football est avant tout un sport pratiqué par des hommes (et non des machines) et qu'en conséquence, il doit conerver son visage humain même si c'est au prix de ses faiblesses si humaines que l'on doit aux arbitres!
    J'ai dit!
    Prométhée
    Prométhée
    arnaqueur de haut post


    Nombre de messages : 2053
    Date d'inscription : 11/03/2005

    L’arbitrage, c’est l’école des fans Empty Re: L’arbitrage, c’est l’école des fans

    Message par Prométhée Dim 13 Déc - 2:11

    Un bel argumentaire auquel je souscrit, je suis également contre la vidéo dans le football (et ce malgré les 3 dernières journées de Ligue 1 lors des quelles O.G.C. Nice mon équipe de coeur n'a pas été ménagé par l'arbitrage et pire par la commission de discipline). Selon moi, l'injustice (bien qu'insupportable lorsqu'elle s'additionne à la passion), fait partie intégrante de la représentation théâtrale qu'est le football.

    Contenu sponsorisé


    L’arbitrage, c’est l’école des fans Empty Re: L’arbitrage, c’est l’école des fans

    Message par Contenu sponsorisé

      Sujets similaires

      -

      La date/heure actuelle est Lun 4 Juil - 2:34

      Ne ratez plus aucun deal !
      Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
      IgnorerAutoriser