Basic instinct

    Looking For Eric !

    Shogun
    Shogun
    tokugawa spirit

    Nombre de messages : 4750
    Age : 35
    Date d'inscription : 10/03/2005

    Looking For Eric ! Empty Looking For Eric !

    Message par Shogun le Dim 17 Jan - 5:40



    Eric Bishop (Steve Evets), postier à Manchester, traverse une mauvaise passe.
    Sous son nez, ses deux beaux-fils excellent en petits trafics en tous genres, sa fille lui reproche de ne pas être à la hauteur, et sa vie sentimentale est un désert.
    Malgré la joyeuse amitié et la bonne humeur de ses collègues postiers qui font tout pour lui redonner le sourire, rien n'y fait...
    Un soir, Eric s'adresse à son idole qui, du poster sur le mur de sa chambre, semble l'observer d'un oeil malicieux. Que ferait à sa place le plus grand joueur de Manchester United ?
    Eric en est persuadé, le King Cantona peut l'aider à reprendre sa vie en mains.

    Je me suis régalé avec ce film, malgré un anglais beaucoup trop hood-British quasiment incompréhensible (mais j'en ai appris quelques expression sympa pour crané devant mes amis ricain et canadiens )

    vous en avez pensez quoi ?
    entre clint et ken loach, on reste dans un cinema tres definis pas leur realisateur non ?


    _________________
    ano sumimasen paspotuga otimashitayo !
    peter
    peter
    Posteur amateur

    Nombre de messages : 249
    Date d'inscription : 11/03/2005

    Looking For Eric ! Empty Re: Looking For Eric !

    Message par peter le Dim 17 Jan - 17:43

    Merci Shogun d'avoir ouvert ce topic sur ce film.

    LooKING for ERIC est génial!

    Jean-Michel Larqué remarquait " Tous les entraîneurs vous le diront : une passe est un message." Eh bien le message de ce film... C'est précisément une passe. A la question de savoir quel est le plus beau geste dans la carrière d'Eric Cantona en Angleterre, beaucoup d'images de ses buts reviennent à l'esprit. Mais curieusement, le plus beau moment de sa carrière n'a pas été marqué par un de ses buts mais par une passe aveugle géniale à l'un de ses partenaires, IRWIN.

    Dans ce film, le football devient une métaphore de la vie. Car Eric Bishop est un postier qui est en situation d'échec sur le plan sentimental et au niveau de l'éducation de ses enfants. Un jour, alors qu'il a beaucoup fumé de substances illicites, il s'adresse au poster d'Eric Cantona qui lui répond. Son idole va devenir le coach d'Eric Bishop et lui permettre de reprendre sa vie en main, de créer sa réalité au lieu de la subir. Ce film est un chef-d'oeuvre car toute sa magie est de rendre visible ce lien invisible qui existe entre un supporter de Manchester, et son idole, Eric Cantona. Si le football est une métaphore de la vie, comment Eric Bishop va-t-il pouvoir sortir de l'impasse dans la crise qu'il traverse avec ses beaux fils en s'inspirant de la brillante carrière d'Eric CANTONA ? Evidemment, ce film s'adresse en premier lieu à tous les amoureux du ballon rond qui retrouvent avec plaisir Eric Cantona, l'enfant terrible du football Français dans les années 80 et dans les années 90. Juste quelques faits qui ont contribué à bâtir sa légende :
    En 1987, il traite le sélectionneur de l'équipe de France, Henri Michel de " sac à merde " car ce dernier ne le retient pas en équipe de France lors d'un match. Il est suspendu de l'équipe de France 1 an.
    En Janvier 1989, il est remplacé avec l'OM au cours d'un match amical contre le Torpedo de Moscou. Furieux, Cantona sort en jetant le maillot de l'OM par terre. Il est sanctionné un mois avant d'être prêté à Bordeaux.
    En 1991, alors qu'il évoluait avec le Nîmes Olympique contre l'AS St Etienne, une décision d'arbitrage le met hors de lui. Il jette le ballon sur la tête de l'arbitre! Il est suspendu 1 mois par la commission de discipline. Il décide alors de résilier son contrat et de s'expatrier en Angleterre à Leeds puis ensuite à Manchester. A Leeds, il conquiert son premier titre de champion d'Angleterre. Il déclara aux supporters anglais : " Why I love you ? I don't know why but I love you. " A Manchester, alors qu'Aimé Jaquet, nouveau sélectionneur de l'équipe de France, en fait son capitaine, une nouvelle affaire va éclater. Lors d'un match où il est expulsé contre Crystal Palace, Cantona répond à un supporter qui l'insulte, en lui faisant une démonstration de... Kung FOOT! Inquiète sa mère contacta Guy Roux car elle craignait, non pas la sanction que risquait son fils qui encourait une peine de prison, mais la réaction de ce dernier à l'encontre de son juge. Guy Roux, l'ancien entraîneur d'Eric Cantona à Auxerre aurait même fait intervenir François Mitterand qui lui avait promis de lui rendre service un jour en cas de besoin. Au sortir du tribunal, son avocat persuade Eric Cantona de répondre aux questions des 500 journalistes qui l'attendaient en conférence de presse. Il leur déclara : " Quand les mouettes suivent un chalutier, c'est qu'elles pensent qu'on va leur jeter des sardines." Devant l'assistance médusée, Cantona dit au-revoir, se leva, et laissa les journalistes commenter sa phrase et l'analyser de 1000 façons différentes. Il est finalement exclu des terrains neuf mois. Après son retour dans l'équipe de Manchester, Aimé Jaquet ne le réintégra plus jamais en équipe de France.

    Si vous n'aimez pas le football et encore moins Eric Cantona, ce film, Looking for Eric, peut quand même vous plaire. Tout simplement parce que les images d'archives qui font référence à sa brillante carrière à Manchester où il s'est quand même distingué dans le bon sens du terme sont réduites à la portion congrue. Ce film est magique car il nous montre que dans la vie c'est comme sur un terrain de football : nous avons tous un but à atteindre. Pour faire face à un problème, il y a deux solutions. Soit on mise sur ses qualités individuelles et finalement on va se retrouver en situation d'échec à l'instar d'Eric Bishop qui tente par lui-même de raisonner le voyou qui fait pression sur son beau-fils. La deuxième solution, et c'est tout le message du film : c'est de jouer avec ses partenaires, de faire confiance à ses co-équipiers. Dans la vie, il y a des gens qui sont avec nous, nos proches, nos amis, nos collègues car ils ont des intérêts communs avec nous. Ils font donc partie de la même équipe que nous. A travers ce film, Ken Loach veut nous prouver que la victoire appartient à ceux qui savent " impliquer " toutes les forces vives qui sont à leur disposition.

    Malgré le talent individuel d'un Eric Cantona, le message de ce film est altruiste. Il vise à nous rappeler que dans une équipe de football il y a toujours 11 joueurs. Et la valeur de l'équipe est supérieure à la somme des parties qui la composent. 1+1=3. Si l'on regarde le palmarès des joueurs élus ballons d'or, on se rend compte qu'il n' y a pas de grands joueurs en dehors d'une grande équipe. " Nul ne s'élève trop haut, s'il vole de ses propres ailes " disait William Blake. Les grands joueurs sont ceux qui bonifient le travail de l'équipe. Mais au final, c'est toujours un groupe qui parvient à mettre en exergue la singularité d'un grand joueur. Pourquoi Cantona a-t-il explosé en Angleterre à Manchester alors que dans les autres clubs, il était sur le banc de touche ? A Marseille, Raymond Goethals lui aurait même dit un jour : " Si tu n'aimes pas être assis sur le banc de touche, tu peux prendre une chaise et t'asseoir à côté".

    Pour résoudre ses problèmes, Eric Bishop va donc devoir s'épancher auprès de ses collègues et de ses amis. Il va donc devoir essayer de faire appel à leur aide en s'ouvrant à eux. De même que sur un terrain de football Cantona pouvait faire confiance au talent de ses partenaires pour concrétiser une belle phase de jeu dont il était l'instigateur. Loin d'enfermer le supporter dans un microcosme du plus pur machisme, la passion du football permet à Eric Bishop de s'ouvrir aux autres et de devenir plus humain.

    Personnellement, à quelques rares exceptions, je n'aimais pas du tout KEN LOACH. J'ai aimé de lui un seul film avant : JUST A KISS. Mais aucun autre de ses film n'avait réussi à m'accrocher. Pourtant il a obtenu la palme d'or à Cannes avec LE VENT SE LEVE.

    Ce film émouvant m'a définitivement réconcilié avec Ken Loach.
    LooKING for ERIC fait référence dans le titre au surnom d'Eric Cantona en Angleterre : le King ERIC. Il marque la rencontre entre un grand réalisateur anglais et l'un des joueurs cultes de Manchester United. Le résultat est impressionnant car les deux montagnes auraient pu accoucher d'une souris comme ça a d'ailleurs été le cas lorsque Emir Kusturica, mon réalisateur préféré, a fait un film sur Maradona, le plus grand joueur de football de tous les temps. Le résultat a été une énorme déception pour moi. Mais dans le cas de ce film de KEN LOACH, j'ai été très agréablement surpris. Je dis chapeau bas aux anglais car ils ont réussi avec ce film à rendre hommage à ce grand joueur de football, truculent, impétueux et sanguin qui a trouvé grâce à leurs yeux dans le championnat d'Angleterre. Seul Alex Fergusson a réussi à gérer la personnalité d'Eric Cantona à Manchester. Ce film est un véritable bijou qui nous montre tout ce qu'un joueur de football peut apporter à travers ses exploits aux supporters anonymes qui viennent l'encourager sur un terrain de football. En supportant les grands joueurs, ils nous apportent en retour ce petit supplément d'âme sans lequel les vicissitudes de la vie seraient moins supportables! On supporte les grands joueurs pour qu'ils nous aident à supporter les petitesses de la vie! Le football est peut être le nouvel opium du peuple. Les stades de football sont sûrement les temples d'une religion moderne dans laquelle les grands joueurs sont à nos yeux de veritables dieux… du stade! Le football a une fonction cathartique : on se purge de nos passions et on se purifie de nos émotions en les vivant sous le mode imaginaire. Le football est un exutoire à nos problèmes dans lequel on recherche ce petit supplément d'âme qui nous fait parfois tant défaut dans le quotidien!

    A noter aux débuts des années 2000, la sortie également d'une comédie anglaise beaucoup plus légère qui a su rendre hommage d'une manière différente à un autre grand joueur anglais de Manchester (mais si! mais si!) : David Beckham. Le titre du film : JOUE-LA COMME BECKHAM. Ce film qui fait référence à Beckham, bien que moins profond, est attachant quand même, comme le prouve l'immense succès qu'il a rencontré au box-office!

    Eric Cantona a été désigné récemment par un sondage en Angleterre, meilleur joueur du siècle du championnat Anglais. Cantona est l'un des seuls Français à avoir fait chanter la Marseillaise aux supporters de Manchester qui l'adulaient.

    Une dernière petite anecdote pour conclure. Eric Cantona jouait avec le col de son maillot relevé. Eric Bishop par mimétisme fait pareil dans ce film. On en a fait une question esthétique alors qu'Eric Cantona essayait juste de se protéger du froid étant sujet à des torticolis!

    Quinze ans après avoir déclaré aux journalistes " Quand les mouettes suivent un chalutier c'est qu'elles pensent qu'on va leur jeter des sardines." Eric Cantona confia : " Aujourd'hui, presque quinze ans après, je peux vous dire le vrai sens de cette phrase. Il fallait juste comprendre : “Je suis en train de ne rien vous dire du tout” ».



    Pour moi Eric Cantona c'est une légende comme James Dean. C'est un James Dean qui n'est pas mort!


    Dernière édition par peter le Jeu 21 Jan - 14:38, édité 1 fois
    Shogun
    Shogun
    tokugawa spirit

    Nombre de messages : 4750
    Age : 35
    Date d'inscription : 10/03/2005

    Looking For Eric ! Empty Re: Looking For Eric !

    Message par Shogun le Mar 19 Jan - 4:59

    Oui, j'ai redecouver Cantona a traver ce film, quand j'etait petit je regardais la tv chez mon voisin et plus particulièrement les matchs de foot et je me suis souvenus avec émotion que lorsque Manchester jouais nous crions aussi hooo haaa cantonaaaa hehe

    a t'il jamais étai sélectionner en équipe de France ??


    _________________
    ano sumimasen paspotuga otimashitayo !
    Mara
    Mara
    arnaqueur de haut post

    Nombre de messages : 2019
    Date d'inscription : 10/03/2005

    Looking For Eric ! Empty Re: Looking For Eric !

    Message par Mara le Mar 19 Jan - 21:02

    Drôle de hasard Shog', nous l'avons vu nous aussi cette semaine, et je souscris, c'est un bon film.
    Rare de voir un Loach s'achever de façon positive, je n'osais y croire quand c'est sorti, lol.

    Shogun a écrit:Oui, j'ai redecouver Cantona a traver ce film, quand j'etait petit je regardais la tv chez mon voisin et plus particulièrement les matchs de foot et je me suis souvenus avec émotion que lorsque Manchester jouais nous crions aussi hooo haaa cantonaaaa hehe
    quand je suis allée en Irlande, en 1997, c'était encore et toujours un mythe, tu aurais vu les gosses de la famille où j'étais me regarder comme Dieu le père me demandant si je connaissais Canto' c'était charmant.... Very Happy
    Et je ne parle même pas des magasins dédiés aux footeux où globalement la moitié des articles lui étaient dédiés, lol.

    a t'il jamais étai sélectionner en équipe de France ??
    Oui, assez souvent il me semble. Enfin je l'ai vu perdre les qualifs avec une équipe pourtant très agréable à voir jouer en 94 (enfin je crois, ou 93), la fameuse coupe du monde où la France ne participa pas après avoir perdu en fin de course contre Israel et la Bulgarie.


    _________________
    Quand un cannibale mange avec une fourchette et un couteau, est-ce un progrès ? (S. Jerzy Lec)
    peter
    peter
    Posteur amateur

    Nombre de messages : 249
    Date d'inscription : 11/03/2005

    Looking For Eric ! Empty Re: Looking For Eric !

    Message par peter le Jeu 21 Jan - 14:04

    Shogun a écrit:a t'il jamais étai sélectionner en équipe de France ??

    Il a été sélectionné pour la première fois en 1987 lors d'un match amical entre la France et la RFA. Contrairement à ce que tu pourras lire sur wikipedia, c'est la RFA qui a gagné ce match 2-1. Rudi VÖLLER a inscrit 2 buts et Cantona a réduit le score. Il a même inscrit un deuxième but qui a été refusé.

    Henri Michel devait reconstruire une nouvelle équipe de France après la retraite internationale de grands joueurs qui s'étaient classés 3ème au mondial Mexicain en 1986 : GIRESSE, TIGANA, PLATINI, BOSSIS, ROCHETEAU, BATS, etc...

    Après le Mondial 1986, l'équipe de France était en grand chantier car une génération brillante s'en allait et une nouvelle génération devait la remplacer.

    Il a donc lancé Cantona, mais comme il était en phase de tests, il a essayé de nombreux joueurs en se fiant essentiellement à la forme du moment. Cantona a mal vécu sa non sélection à un match et il l'a fait savoir haut et fort au micro de TF1 en traitant le sélectionneur national de " sac à merde " au sortir d'un match à Strasbourg où il avait fait en sorte de briller avec l'OM. Evidemment, la Fédération Française de Football a pris des sanctions en le suspendant un an. Entre temps, Henri Michel s'est fait virer car la France, lors des qualifications au mondial 1990 a concédé un humiliant match nul 1-1 à Chypre à Nicosie. Platini a été appelé au chevet des Bleus et évidemment il a fait preuve de mansuétude vis-à-vis de Cantona car il était dans son intérêt d'avoir une équipe compétitive. Il a donc rappelé Canto en équipe de France une fois que la durée de sa suspension a expiré. C'était à l'occasion d'un match amical contre la Suède en 1989. La France s'est imposée en Suède 4 buts à 2. Cantona a marqué deux buts et Papin les deux autres. Le tandem Papin-Cantona est né. Cantona réintègre le groupe France grâce à Michel Platini qui va devenir son sage mentor. Après le fiasco de l'Euro 1992 où la France ne passe pas le premier tour, Michel Platini se retire et cède sa place de sélectionneur à son adjoint, Gérard Houiller. Ce dernier a pour mission de qualifier la France à la coupe du monde aux Etats-Unis en 1994. Cantona, depuis Platini, est devenu un joueur cadre de cette équipe de France. Mais après un début en fanfare, la France échoue dans sa poule de qualification en concédant deux défaites lors de ses deux derniers matchs au Parc des Prince alors qu'un seul match nul suffisait à son bonheur. La première contre Israël (défaite 3-2). Et lors du dernier match contre la Bulgarie (défaite 2-1). Pour la petite anecdote, la France fut privée de coupe du monde suite à un but assassin de Kostadinov dans les dernières secondes de ce match alors que la qualification des bleus paraissait acquise. La France avait pourtant ouvert le score en début de match par... Eric Cantona avant que les bulgares n'égalisent et ne décrochent en fin de match leur billet in extremis pour la coupe du monde. On ne leur en voudra pas trop surtout lorsqu'on sait qu'ils ont plus que justifiés leur place à cette coupe du monde en terminant 4ème après avoir battu le vice-champion du monde en titre (l'argentine) 2-0 dans leur match de poule et avoir éliminé le champion du monde en titre, l'Allemagne en quart de finale 2-1.

    Après son échec en qualifications à cette coupe du monde 1994, Gérard Houiller cède sa place de sélectionneur à son adjoint... Aimé Jacquet. Ce dernier fait de Cantona le capitaine de l'équipe tricolore. C'était d'ailleurs lui qui portait le brassard de capitaine lors du funeste France - Bulgarie. Donc il est capitaine de l'équipe de France lors du premier match d'Aimé Jacquet en tant que sélectionneur à l'occasion d'un match amical en Italie. Le mandat d'Aimé Jacquet se présente sous les meilleurs auspices car la France s'impose en Italie 1-0 grâce à un but de Youri Djorkaeff. Aimé Jacquet a pour objectif de qualifier la France à l'Euro 1996 qui se déroule en Angleterre où Cantona est considéré comme un dieu vivant (et pas qu’en Angleterre si on se fie au post de MARA).

    Sous l'ère Jacquet, Cantona portera 8 fois le brassard de capitaine. Intervient alors l'épisode qui a défrayé la chronique en Angleterre. Cantona est expulsé à l'occasion d'un match entre Manchester et Crystal Palace et il est pris à partie par un supporter à qui il assène un coup de pied circulaire. Il est suspendu 9 mois. A son retour sur les terrains de football au bout de 9 mois, plus jamais Aimé Jacquet ne fera appel à lui. Raison officielle : en 9 mois il a construit une équipe et créé un équilibre au sein de cette équipe de France donc il ne veut pas briser l'harmonie fragile dans son groupe en réintroduisant Cantona. Mais la vraie raison n'est pas si éloignée de cela : je pense que la personnalité de Cantona était un obstacle pour Aimé Jacquet qui a privilégié le collectif au détriment de l'individualité. De plus, Aimé Jacquet a profité de ce faux pas de Cantona, pour l’évincer car il faut reconnaître que Cantona avait une personnalité qui pouvait remettre en cause l’autorité du sélectionneur au sein de l’équipe de France. Donc il s’est servi de cette raison comme d’un prétexte. L’histoire lui a finalement donné raison ! Néanmoins, si tu regardes l’équipe de France qui a remporté la coupe du monde en 1998, elle manquait cruellement d’un joueur qui avait le profil de Cantona, c’est-à-dire un attaquant. Car Dugarry ne s’est pas imposé à ce poste et il a longtemps été sifflé sur les terrains de France et de Navarre en partie parce qu’il a été sélectionné à ce mondial 98 au détriment de Cantona et à la faveur de son amitié avec Zidane. Diomède qui a été retenu également n’a jamais supporté la comparaison avec Cantona. Enfin, le dernier joueur qui lui a piqué sa place, Givarc’h, ne lui est jamais arrivé à la cheville. Il n’y a qu’à regarder la pitoyable coupe du monde qu’il a faite et notamment la finale où il a vendangé un nombre incroyable d’occasions de buts pour comprendre qu’il a usurpé sa place au détriment de Cantona. Seul Thierry HENRY et David TREZEGUET ont été au poste d’attaquants des choix judicieux de la part de Jaquet !

    En tout et pour tout, Cantona a été sélectionné 45 fois en équipe de France entre 1987 et 1995 et il a inscrit 20 buts.

    Son plus beau succès avec les bleus remonte à 1988 à l'époque où il formait en équipe de France espoirs une paire d'attaquants redoutable avec Stéphane Paille. Les deux joueurs avaient une grande complicité sur le terrain et se trouvaient presque les yeux fermés. Ils nous ont régalé en remportant le titre de champion d'Europe Espoirs après avoir éliminé la RDA, l'Italie, l'Angleterre et avoir battu la Grèce en finale. Louis Nicollin a essayé de rassembler ces deux joueurs hors du commun à Montpellier au cours de la saison 1990. Il a même enrôlé à l'époque Aimé Jacquet comme entraîneur. Mais malheureusement, Montpellier n'a pas obtenu les résultats escomptés, Paille a quitté Montpellier au bout de quelques mois, Jacquet a été licencié rapidement et Nicollin a du se consoler en remportant la coupe de France au détriment du Racing à la fin de la saison.

    Sur internet, j'ai retrouvé les images de France-Bulgarie où l'on voit entre autres le premier but de Cantona... La suite est moins drôle pour les bleus!



    P. S. : je viens de modifier et d'enrichir mon post précédent.

    Contenu sponsorisé

    Looking For Eric ! Empty Re: Looking For Eric !

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Ven 18 Oct - 14:25