Basic instinct

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Basic instinct
Le Deal du moment : -30%
Ecran PC Gamer Incurvé – VIEWSONIC VX3218 ...
Voir le deal
189 €

2 participants

    Villepin prépare son gouvernement, Sarkozy numéro 2

    Shogun
    Shogun
    tokugawa spirit


    Nombre de messages : 4750
    Age : 38
    Date d'inscription : 10/03/2005

    Villepin prépare son gouvernement, Sarkozy numéro 2 Empty Villepin prépare son gouvernement, Sarkozy numéro 2

    Message par Shogun Mer 1 Juin - 14:52

    Dominique de Villepin prépare son gouvernement, Sarkozy numéro 2

    01/06/2005 - 12h07


    par Hélène Fontanaud

    PARIS (Reuters) - Nommé mardi Premier ministre, Dominique de Villepin poursuit les consultations pour la formation de son gouvernement, dont la vedette sera sans nul doute Nicolas Sarkozy, adoubé ministre d'Etat par Jacques Chirac.

    Dominique de Villepin, pour qui il est "impératif" que son équipe soit constituée d'ici vendredi, s'est rendu mercredi matin à l'Elysée, avant d'aller au Sénat à la rencontre des parlementaires de la majorité, comme il l'avait fait la veille à l'Assemblée nationale.

    Le nouveau Premier ministre sera mercredi soir l'invité du 20h00 de TF1 et la rumeur selon laquelle Nicolas Sarkozy sera sur le plateau du journal de Patrick Poivre d'Arvor le lendemain court déjà dans les rédactions.

    Deux jours après la victoire écrasante du "non" au référendum sur la Constitution européenne, le président Jacques Chirac a confirmé mardi soir le retour au gouvernement du président de l'UMP, avec le titre de ministre d'Etat.

    Nicolas Sarkozy, qui va retrouver le ministère de l'Intérieur, où il avait atteint des sommets de popularité, a été reçu pendant trois quarts d'heure par Dominique de Villepin mardi soir à Matignon.

    La cohabitation inédite entre Dominique de Villepin, chiraquien de toujours, et Nicolas Sarkozy, qui compte bien succéder au chef de l'Etat en 2007, a été décidée au nom du "rassemblement" de la droite, étrillée par un nouvel échec électoral.

    Le gaulliste Dominique de Villepin et le libéral Nicolas Sarkozy, qui se sont affrontés ces derniers mois sur le "modèle social" français, la laïcité, l'immigration, ont une priorité absolue fixée par Jacques Chirac: la bataille pour l'emploi.

    Le président de la République a affirmé mardi soir que le nouveau Premier ministre avait "l'autorité, la compétence et l'expérience nécessaires". Il a aussitôt ajouté avoir "demandé" à Nicolas Sarkozy de rejoindre l'équipe dirigée par son rival, "comme ministre d'Etat".

    LE "REQUIN" SARKOZY ET LA "MOUETTE" VILLEPIN

    Nicolas Sarkozy, qu'une majorité des élus de l'UMP souhaitaient voir nommer à Matignon, a négocié avec succès ce titre de numéro deux du gouvernement, ainsi que la possibilité de cumuler portefeuille ministériel et présidence de l'UMP, ce qui lui avait été interdit en juillet dernier par le chef de l'Etat.

    Il aurait aussi obtenu l'assurance que plusieurs de ses proches, comme Patrick Devedjian, Brice Hortefeux, Valérie Pécresse, feraient partie du gouvernement Villepin.

    La presse s'est interrogée mercredi sur ce tandem "explosif", cette alliance du "requin" Sarkozy et de la "mouette" Villepin, étrange attelage désigné pour incarner la "nouvelle impulsion" de la fin du quinquennat.

    Dans Les Echos, Françoise Fressoz estime que "du point de vue de ses intérêts, Jacques Chirac a joué du mieux qu'il pouvait" en promouvant "un fidèle" et en ménageant "un rival". "La guerre des droites est provisoirement neutralisée et l'autorité présidentielle sauvegardée", constate-t-elle.

    "Mais du point de vue des intérêts de la France, la manoeuvre est contestable car elle ajoute encore à la confusion ambiante" et pourrait ne pas suffire pour relever le défi du chômage. "Pour résoudre la crise, on pouvait attendre autre chose", déplore l'éditorialiste.

    La gauche n'a pas tardé à dénoncer le choix du chef de l'Etat.

    Le président du groupe socialiste à l'Assemblée nationale, Jean-Marc Ayrault, a jugé qu'"on ne soigne pas une crise de régime avec des cataplasmes" et que la nomination de Dominique de Villepin à Matignon était "l'ultime tentative de sauver un pouvoir à l'agonie".

    "Le duo improbable Villepin-Sarkozy, qu'on appelle ça, pour la galerie, 'Quatre-Bras' ou 'Belle-Alliance', ça finit toujours à Waterloo", a commenté un observateur de gauche, féru comme le Premier ministre du Napoléon des Cent-Jours.

    Quant à l'UDF, elle ne participera pas au nouveau gouvernement. Gilles de Robien, seul ministre centriste du gouvernement Raffarin, devrait cependant rester et passer du ministère des Transports au ministère de la Justice.

    Pour le président de l'UDF, François Bayrou, la nomination à Matignon de Dominique de Villepin ne répond pas à la situation "de la France déchirée" par la victoire du "non" dimanche.

    Il a ironisé sur "l'ambiance d'opéra-bouffe" qui règne à ses yeux avec la formation du tandem Villepin-Sarkozy.


    © Reuters Limited. Click for Restrictions


    _________________
    ano sumimasen paspotuga otimashitayo !
    Broth@
    Broth@
    Nasty Newbie


    Nombre de messages : 26
    Date d'inscription : 22/05/2005

    Villepin prépare son gouvernement, Sarkozy numéro 2 Empty Re: Villepin prépare son gouvernement, Sarkozy numéro 2

    Message par Broth@ Mer 1 Juin - 16:23

    La presse s'est interrogée mercredi sur ce tandem "explosif", cette alliance du "requin" Sarkozy et de la "mouette" Villepin, étrange attelage désigné pour incarner la "nouvelle impulsion" de la fin du quinquennat.

    le requin bouffe la mouette

      La date/heure actuelle est Lun 4 Juil - 3:24

      Ne ratez plus aucun deal !
      Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
      IgnorerAutoriser