Basic instinct

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Basic instinct
Le Deal du moment :
Promos Nike : Jusqu’à -50% de ...
Voir le deal

5 participants

    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 )

    Prométhée
    Prométhée
    arnaqueur de haut post


    Nombre de messages : 2053
    Date d'inscription : 11/03/2005

    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) Empty Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 )

    Message par Prométhée Dim 10 Juil - 19:43

    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) Fff0wv

    Autoportrait - 1799



    La vie de Joseph Mallord William Turner, "le peintre de la lumière", fut caractérisée par une entière dévotion à son art.
    D'un tempérament rude et robuste, il fut un insatiable voyageur parcourant inlassablement, le plus souvent seul, l'Europe, en particulier l'Italie, la France, l'Allemagne et la Suisse. Partout, à la manière d'un reporter, il dessina ou reproduisit au moyen d'aquarelles, paysages, sites et monuments. Il léguera ainsi à l'Etat britannique, à sa mort, plus de 20 000 oeuvres sur papier !

    S'il fut initialement un grand admirateur des maîtres anciens, en particulier du paysagiste historique Claude Gelée (1600-1682 dit le Lorrain) et de Nicolas Poussin, son oeuvre, d'essence romantique, évoluera vers une représentation picturale nouvelle et audacieuse, pré-impressionniste, dans laquelle il dissout les détails du sujet dans des atmosphères colorées.

    Ses aquarelles de voyage, publiées à partir de 1826 dans "The Keepsake" (un de ces annuaires, alors très prisés de la bourgeoisie, mêlant oeuvres littéraires et artistiques), et dans des recueils de gravures sur acier ou sur cuivre, "The Turner's Annual Tour", édités à partir de 1831, le firent connaître et apprécier de la société anglaise.

    Toutefois, l'évolution de sa peinture à l'huile, étonnament moderne, ne fut pas comprise par la majorité de ses contemporains qui parlèrent des délires de Turner.


    * Joseph Mallord William Turner , peintre précoce et reconnu

    William Turner naquit en 1775 à Londres dans une famille anglaise modeste pour laquelle il eut toujours une grande affection. Son père était barbier et perruquier et fut, jusqu'à sa mort en 1829, son plus fidèle compagnon, sa mère devant sombrer dans la folie et décéder dans un asile en 1804.

    De 1789 à 1793, il fait son apprentissage à la Royal Academy, et est l'élève du paysagiste Thomas Malton. Il réalise alors pour de riches commanditaires de nombreuses copies, et rencontre d'importants paysagistes et aquarellistes anglais comme Girtin.

    En 1792, il commence ses voyages d'étude à travers l'Angleterre, le Pays de Galles et l'Ecosse, peignant des paysages et des marines à l'aquarelle. Dès l'âge de 14 ans, Turner avait pris l'habitude, qu'il devait garder longtemps, de parcourir la campagne avec son cahier de croquis, marchant fréquemment plus de 40 kilomètres par jour.

    A partir de 1796, Turner exposera chaque année des tableaux à l'huile à la Royal Academy, principalement des sujets historiques représentés dans des paysages fantastiques et sublimés, dans un style proche de celui des peintres du 17ième et 18ième.

    Turner connaîtra très jeune le succès et l'aisance, et jouira d'une immense réputation, étant élu académicien titulaire à vingt-sept ans. Quoiqu'il ne se déroba pas aux devoirs liés à ce statut, il les limitera au minimum et cherchera aussi épisodiquement des retraites secrètes, jusqu'à la fin de sa vie où sa retraite fut définitive puisqu'il disparut sous une fausse identité à Chelsea, quartier de Londres sur la Tamise.

    Turner fut décrit par Constable ou Delacroix, comme un homme d'aspect négligé, aux manières frustres, taciturne et peu sociable, solitaire. Se consacrant à son art, Turner ne fondera pas de famille. S'il eut des compagnes dans sa vie, en particulier Sarah Danby vers 1798, qu'il supporta financièrement ainsi que ses enfants, et dont on pense qu'il eut son premier enfant, sa vie privée reste mal connue.


    * Turner, grand voyageur europeen

    La paix d'Amiens en 1802 lui permet d'effectuer son premier voyage sur le Continent en France, où il séjourne à Calais, à Paris - il y étudie les maîtres anciens au musée du Louvre -, en Savoie, puis en Suisse dans le Piémont.

    En 1804, il crée sa propre galerie pour y exposer ses oeuvres.

    En 1807, il commence à peindre des vues de la Tamise à partir de sa propre barque. Cette même année il devient professeur de perspective à l'Académie et publie la première partie de son "Liber Studiorum" (1807-1819), une série de dessins à la plume et au lavis où il allie l'observation exacte de la nature à l'évocation littéraire et mythologique.

    Parallèlement, dans les années 1807-1810, il s'intéressa aussi à des scènes de genre.

    Turner pratiquera toujours assidument littérature et poésie, qui tiendront une place importante dans son inspiration, citant fréquemment Byron ou Milton dans les titres de ses oeuvres.


    * Venise et la lumiere

    En 1819, il effectue un premier voyage à Venise qui va marquer un tournant dans son oeuvre, dans laquelle la représentation des effets de lumière va désormais prendre une importance croissante, au détriment de l'aspect narratif. ("San Giorgio Maggiore, au petit matin" - 1819).

    Ses oeuvres peintes vont également faire intervenir de plus en plus de couleurs vives, en particulier les couleurs chaudes du spectre (jaune, rouge).



    * Voyage sur la Loire , debut du "Tour annuel de Turner"

    En 1826, Turner effectue un long voyage en France, remontant la Loire de Nantes à Orléans, exécutant une abondante série de croquis et aquarelles de plus de quarante villes et sites (Une exposition "Turner, le voyage sur la Loire" a été consacrée à ce voyage en 1997-98, à la Tate Gallery, à Blois et à Nantes). Vingt et une de ces vues figureront dans la Première édition du "Tour Annuel de Turner" en 1831.

    De ce voyage commencé à Calais, il tirera également quelques magnifiques huiles, dont "Pas-de-Calais" qu'il présentera à l'exposition annuelle de la Royal Academy de 1827.

    Turner avait pris l'habitude d'employer pour ses huiles des couleurs toujours plus vibrantes, et la presse ne manqua pas de le railler sur son usage excessif du "jaune".


    * Turner , romantique pre-impressionniste

    Entre les années 1829 et 1837, l'oeuvre de Turner va évoluer de manière encore plus radicale pour s'intéresser de moins en moins à la réalité figurative, et ne garder qu'une vision lumineuse et transfigurée de celle-ci, où le sujet de l'oeuvre est davantage la représentation des effets de lumière ("L'incendie du Parlement" - 1835).

    Ainsi, quarante ans avant Monet, Turner invente une nouvelle peinture - qui ne sera pas comprise de la majorité de ses contemporains, qui parleront des "folies de Turner" - , où l'artiste, s'affranchissant des conventions admises du genre pictural, dissout les formes dans le frémissement de l'atmosphère et de la lumière.

    En 1833, Turner effectue son second voyage à Venise, dont il reviendra avec des oeuvres fortes comme "La Dogana, San Giorgio, Zitella, vus des marches de l'Europe" - 1833. Il y retournera une dernière fois en 1840.

    En 1837, il publie "The rivers of France", qui regroupe ses vues de la Seine et de la Loire.


    * Turner defendu par Ruskin

    En juin 1840, Turner fit la connaissance du jeune et riche John Ruskin (critique d'art et sociologue, 1819 - 1900), qui allait devenir son plus ardent admirateur, défenseur, et collectionneur.

    En 1843, Ruskin s'imposera sur la scène anglaise avec la publication du premier volume de ses Modern Painters où il dresse un panégyrique de l'oeuvre de Turner.

    En 1844, Turner expose "Pluie, vapeur et vitesse, le chemin de fer de la Great Western" à la Royal Academy, une oeuvre qui intéressera les impressionnistes par sa facture et la modernité du sujet.

    En 1845, il fait ses derniers séjours en France.


    * La retraite solitaire a Chelsea

    En 1846, il quitta sa maison de Queen Anne Street, bâtie en 1812, rompit toute relation avec le monde, changea de nom et emménagea dans un pauvre logement de Chelsea, de l'autre côté de Westminster. Il y passa les dernières années de sa vie, dans une solitude absolue, inabordable, inconnu même de l'hôtelière qui le logeait.

    En 1847, avec le legs d'oeuvres de peintres contemporains fait par Robert Vernon à la National Gallery, entre pour la première fois une huile de Turner dans la collection nationale britannique.

    En 1850, Turner expose à la Royal Academy 4 de ses dernières oeuvres dans la manière de Claude Lorrain.


    Turner décèdera le 19 décembre 1851 à Chelsea, peu après avoir été retrouvé, et sera enterré à la Cathédrale Saint-Paul. Il a légué ses tableaux à la nation et 200 000 livres sterling pour la construction d'un asile en faveur des artistes pauvres.


    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) 183537turnerasonstudioturner6g.md

    Turner a son studio - 1835-37
    Prométhée
    Prométhée
    arnaqueur de haut post


    Nombre de messages : 2053
    Date d'inscription : 11/03/2005

    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) Empty Re: Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 )

    Message par Prométhée Lun 11 Juil - 13:38

    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) 1809laharpeeoliennedethomsontu

    La harpe eolienne de Thomson - 1809
    Huile sur toile , 166 x 306 cm - City of Manchester Art Galleries , Manchester


    Cette peinture s'inscrit dans la tradition initiée par Claude Gellée dit Le Lorrain (1600-1682) . Hommage au poète écossais James Thomson ( 1700-1748 ) , elle se réfère à son Ode on Aeolus's Harp ( Ode sur la harpe d'Eole ). Turner accompagnera son oeuvre par un poème dans lequel il écrit notamment :

    " Saisons resplendissantes !
    Chassez les ombres de l'oubli
    Là où de généreuse mains
    posent la Lyre de Thomson ;
    Des hauteurs de Putney il contemplait
    de la nature les teintes
    Et ses yeux enchantés notaient
    chaque beauté .
    Des mains bienveillantes
    placent sur la hauteur
    Une harpe éolienne ;
    à la nature accordée ,
    Elle frémit doucement
    aux moindres brises qui volent
    Du fleuve majestueux
    ou de ses plaintes verdoyantes ."


    Dernière édition par le Sam 17 Déc - 2:48, édité 2 fois
    Shogun
    Shogun
    tokugawa spirit


    Nombre de messages : 4750
    Age : 38
    Date d'inscription : 10/03/2005

    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) Empty Re: Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 )

    Message par Shogun Lun 11 Juil - 18:44

    bise
    (j'lirais ça au plus vite, là j'dois filé au taff envoyer mes reine royale et napolitaine a 500 goré affamé et infament)


    _________________
    ano sumimasen paspotuga otimashitayo !
    Prométhée
    Prométhée
    arnaqueur de haut post


    Nombre de messages : 2053
    Date d'inscription : 11/03/2005

    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) Empty Re: Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 )

    Message par Prométhée Lun 11 Juil - 20:37

    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) 1815didonconstruisantcarthagel.md

    Didon construisant Carthage, ou la naissance de l'Empire carthagenois - 1815
    Huile sur toile , 155.5 x 232 cm - National Gallery , Londres


    "GRAND FORMAT" Didon construisant Carthage , ou la naissance de l'empire carthaginois"


    Didon (Cf. topic Didon dans la rubrique mythe conte et parabole) , reine de Tyr , s'était enfuie après que son frère, Pygmalion , eut pris le pouvoir . Parvenue avec sa suite sur les côtes africaines , elle demanda aux indigènes "autant de terre que pouvait en contenir la peau d'un boeuf " . Obtenant satisfaction , elle fit découper la peau de l'animal en bandes si étroites qu'elle obtint une longueur suffissante pour entourer la surface nécessaire à la fondation de la ville. Turner s'attache moins au mythe qu'à l'atmosphere antiquisante , et plus encore , à la lumière qui baigne les lieux . Il considérait ce tableau comme l'un de ses chefs-d'oeuvre. Refusant de le vendre , il en fera don , par testament , à son pays à condition qu'il soit exposé , avec Soleil levant dans la brume , pêcheurs nettoyant et vendant le poisson (1807) , et aux cotés de deux tableaux du Lorrain : Port de mer , l'embarquement de la reine de Saba (1648) et Le moulin (1648).

    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) 1807soleillevantdanslabrumepch

    Soleil levant dans la brume, pêcheur nettoyant et vendant le poisson - 1807


    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) 1648portdemerlembarquementdela

    Port de mer , l'embarquement de la reine de Saba - Le Lorrain - 1648


    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) 1648lemoulinlelorrain9bn.md

    Le moulin - Le Lorrain - 1648


    Dernière édition par le Sam 17 Déc - 2:48, édité 2 fois
    Prométhée
    Prométhée
    arnaqueur de haut post


    Nombre de messages : 2053
    Date d'inscription : 11/03/2005

    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) Empty Re: Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 )

    Message par Prométhée Lun 11 Juil - 20:43

    Shogun a écrit:bise
    (j'lirais ça au plus vite, là j'dois filé au taff envoyer mes reine royale et napolitaine a 500 goré affamé et infament)

    Salut Shogun, je me doutais que ce topic te plairais , bon courage pour le boulot .
    Prométhée
    Prométhée
    arnaqueur de haut post


    Nombre de messages : 2053
    Date d'inscription : 11/03/2005

    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) Empty Re: Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 )

    Message par Prométhée Lun 11 Juil - 23:07

    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) 1829ulysseraillantpolyphmelody.md

    Ulysse raillant Polyphème , L'Odyssée d'Homère - 1829
    Huile sur toile , 132.5 x 203 cm - National Gallery Londres


    "GRAND FORMAT" Ulysse raillant Polyphème , L'Odyssée d'Homère


    Polyphème , le plus intraitable des Cyclopes , retenait prisonnier Ulysse et ses compagnons . Usant d'un subterfuge , Ulysse parvient à lui crever l'oeil et l'abandonne , agonisant . Cet épisode fameux de l'Odyssée est aussi l'une des illustrations canoniques de la Métis , cette intelligence pratique et rusée , indispensable aux navigateurs comme aux peintres . Turner déploie ici tous les artifices de son art pour donner à voir la magie , les enchantements et la violence de l'événement mythique . Henri Focillon classe cette oeuvre parmi celles qui font entendre " une sorte de dialogue entre l'homme et le chaos " , dans lequel " la nature se répand avec une majesté sauvage autour du débat du monstre et du héros , elle noie l'un et l'autre dans une splendeur terrible , et l'agonie du soleil".


    Dernière édition par le Sam 17 Déc - 2:46, édité 1 fois
    Prométhée
    Prométhée
    arnaqueur de haut post


    Nombre de messages : 2053
    Date d'inscription : 11/03/2005

    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) Empty Re: Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 )

    Message par Prométhée Mer 20 Juil - 12:08

    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) 1837regulusturner0ql

    Regulus - 1837
    Huile sur toile , 91 x 124 cm - Tate Gallery , Londres


    "Grand Format" Regulus



    Marcus Atilius Regulus , général romain , est battu et fait prisonnier par les Carthaginois . Envoyé à Rome , pour transmettre les propositions du vainqueur, il dissuade le Sénat de conclure la paix . Fidéle à sa promesse , Regulus retourne à Carthage où il périt sous la torture . Turner présente ici l'embarquement vers Rome . Mais cette épisode des guerres puniques offre aussi au peintre l'occassion d'une variation sur la lumière solaire .
    Turner , comme à son habitude , acheva l'exécution du tableau alors qu'il était déja accroché pour l'exposition de la royal Academy . Un témoin , Sir John Gilbert , raconte :" Il avait une grande palette sur laquelle était posé un bâton de blanc d'argent . Il avait deux ou trois instruments de travail rudimentaires assez grands avec lesquels il mettait du blanc dans les coins ... Le tableau devint petit à petit saisissant , le soleil brillant absorbant tout et déposant sur chaque chose un voile brumeux."


    Dernière édition par le Sam 17 Déc - 2:46, édité 1 fois
    Prométhée
    Prométhée
    arnaqueur de haut post


    Nombre de messages : 2053
    Date d'inscription : 11/03/2005

    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) Empty Re: Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 )

    Message par Prométhée Jeu 21 Juil - 12:40

    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) 1839romeantiqueaggrippineaccos.md

    Rome antique : Agrippine accostant avec les cendres de Germanicus . Le pont triomphal et le palais des Césars restaurés - 1839
    Huile sur toile , 91 x 122 cm - Tate Gallery Londres


    "Grand Format" Rome antique : Agrippine accostant avec les cendres de Germanicus . Le pont triomphal et le palais des Césars restaurés


    Agrippine , épouse de Germanicus Julius Caesar , mort au cours d'une expédition à Antioche , rapporte à Rome les cendres de son mari . Ce tableau fut exposé en 1839 avec son pendant , Rome moderne . Campo Vaccino . La scène de piété évoquée et la représentation de la cité antique , accomplie dans une vision plus imaginative qu'archéologique , ne doivent pas faire oublier la beauté du paysage urbain . Turner l'avait accompagner de cette légende :
    "Le fleuve aux eaux limpides ,
    Oui, ... Le tibre doré sous son rayon scintille ,
    Lors même que le soleil décline ."


    Dernière édition par le Sam 17 Déc - 2:46, édité 1 fois
    Prométhée
    Prométhée
    arnaqueur de haut post


    Nombre de messages : 2053
    Date d'inscription : 11/03/2005

    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) Empty Re: Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 )

    Message par Prométhée Sam 23 Juil - 13:24

    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) 1819angleterrerichmondhilllejo.md

    Angleterre : Richmond Hill , le jour de l'anniversaire du Prince Régent - 1819
    Huile sur toile , 180 x 334 cm - Tate Gallery , Londres


    Richmond Hill , considéré comme l'un des plus beaux sites d'Angleterre , est peuplé par Turner d'une foule moderne , certes , mais qui évoque les personnages de L'île enchantée , peinte par Watteau . Turner souhaitait sans doute attirer l'attention du régent afin d'obtenir son patronage . Mais il va de soi que ce tableau , exeptionellement grand , manifeste une ambition plus haute : traduire le sentiment élégiaque d'une nature propice aux joies mesurées de la fête .


    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) Watteau15ke

    L'île enchantée - Antoine Watteau


    Dernière édition par le Sam 17 Déc - 2:45, édité 1 fois
    Mara
    Mara
    arnaqueur de haut post


    Nombre de messages : 2019
    Date d'inscription : 10/03/2005

    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) Empty Re: Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 )

    Message par Mara Sam 23 Juil - 20:47

    YESSSSSSSSSSSSSSSS
    Enfin ce topic sur Turner!!!! ok-ok
    Génial Prométhée bounce

    j'espère que vous allez bien messieurs.
    bise Shog'
    bise Prom'
    Prométhée
    Prométhée
    arnaqueur de haut post


    Nombre de messages : 2053
    Date d'inscription : 11/03/2005

    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) Empty Re: Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 )

    Message par Prométhée Mar 26 Juil - 16:38

    Mara a écrit:YESSSSSSSSSSSSSSSS
    Enfin ce topic sur Turner!!!! ok-ok
    Génial Prométhée bounce

    j'espère que vous allez bien messieurs.
    bise Shog'
    bise Prom'

    bise Mara . De mon coté on fait aller , je te remercie . Et toi comment vas tu ?
    Prométhée
    Prométhée
    arnaqueur de haut post


    Nombre de messages : 2053
    Date d'inscription : 11/03/2005

    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) Empty Re: Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 )

    Message par Prométhée Lun 1 Aoû - 9:18

    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) 1808labatailledetrafalgarvuede

    La Bataille de Trafalgar , vue des haubans d'artimon à tribord du "Victory" - 1808
    Huile sur toile , 171 x 239 cm - Tate Gallery , Londres


    "Grand Format"La Bataille de Trafalgar , vue des haubans d'artimon à tribord du "Victory"


    Le corps de l'amiral Nelson - tué dès le début de la célèbre bataille navale du 21 octobre 1805 au large de Trafalgar , sur les côtes atlantique de l'Espagne - , fut ramené en Angleterre sur le Victory : Turner assista à cette scène , réalisa des croquis , interrogea les marins , prit des notes . Dès l'année suivante , le tableau était exposé . Il déplut à la plupart des critiques et des amateurs . Turner place le spectateur au coeur de l'action . Cette vision , moins panoramique que " cinématographique" traduit à merveille le chaos dramatique de l'affrontement .


    Dernière édition par le Sam 17 Déc - 2:45, édité 1 fois
    Prométhée
    Prométhée
    arnaqueur de haut post


    Nombre de messages : 2053
    Date d'inscription : 11/03/2005

    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) Empty Re: Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 )

    Message par Prométhée Ven 19 Aoû - 11:02

    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) 1840ngriersjetantpardessusbord

    Négriers jetant par-dessus bord les morts et les mourants . Un typhon arrivant - 1840
    Huile sur toile , 91 x 138 cm - Museum of fine Arts , Boston

    "Grand Format"Négriers jetant par-dessus bord les morts et les mourants . Un typhon arrivant


    La toile s'inspire d'un fait réel relaté dans l' Histoire de l'abolition de la traite des noirs , de Thomas Clarkson. Afin de pouvoir bénéficier de l'indelmnité de la compagnie d'assurance , le capitaine d'un navire fit jeter à la mer sa cargaison d'esclaves , atteinte par une épidémie .
    Prométhée
    Prométhée
    arnaqueur de haut post


    Nombre de messages : 2053
    Date d'inscription : 11/03/2005

    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) Empty Re: Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 )

    Message par Prométhée Ven 19 Aoû - 13:19

    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) 1842lapaixfunraillesenmerturne

    La Paix . Funérailles en mer - 1842
    Huile sur toile 87 x 86 cm - Tate Gallery , Londres

    "Grand Format" La Paix . Funérailles en mer



    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) 1842laguerrelexiletlarapdeturn

    La Guerre . L'exilé et l'arapède - 1842
    Huile sur toile 79 x 79 cm - Tate Gallery , Londres

    "Grand Format" La Guerre . L'exilé et l'arapède


    Quoique de formats légèrement différents , ces deux tableaux inspirés par des événements récents , primitivement sertis dans un encadrement octogonal , forment une paire : leurs intentions allégoriques se complètent mutuellement. La Guerre. L'exilé et l'arapède présente , à l'évidence , Napoléon dressé devant un ciel rougeoyant allusion manifeste au sang versé par ses armées . Mais pour en comprendre le titre , il faut lire la notice rédigée par le peintre :

    "Ta coque en forme de tente rapelle
    Le bivouac nocturne d'un soldat , seul
    Sur une mer de sang ...
    ... Va donc , rejoins tes camarades!"


    Attentifs à l'image , nous discernons alors l'arapède - autre nom de la patelle , gastéropode à coquille conique , dit encore , selon les régions , Bernique ou chapeau chinois . Napoléon , exilé , s'adresse donc à ce modeste coquillage. Ses cendres , raportées de Sainte-Hélène , avaient été déposées aux Invalides en 1840 au cours d'une cérémonie imposante .

    Le Peintre David Wilkie mourut au large de Gibraltar sur le bateau qui le ramenait de la terre Sainte . Selon l'usage , son corps fut livré à la mer . La paix . Funérailles en mer rend hommage à l'académicien , ami de Turner , qui donne pour légende à ce tableau ces deux vers :

    "Une torche luisant sur le flanc du vapeur ,
    Le cadavre du Mérite aux flots fut rendu ."


    Au contraste entre les funérailles grandioses de Napoléon et la disparition en mer de Wilkie , véritable sujet de l'oeuvre , répondent les harmonies chaudes et froides des deux compositions , fort critiquées lorsqu'elles furent exposées à la Royal Academy ( 1842 ) . On reprocha notamment à Turner le noir des voiles du navire : " Je les ferais plus noires encore si je trouvais une couleur pour cela " , répliqua le peintre .
    Prométhée
    Prométhée
    arnaqueur de haut post


    Nombre de messages : 2053
    Date d'inscription : 11/03/2005

    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) Empty Re: Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 )

    Message par Prométhée Sam 27 Aoû - 13:29

    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) 1798lelacdebuttermereetunepart

    Le Lac de Buttermere et une partie des eaux du Comack , Cumberland . Une averse - 1798
    Huile sur toile , 91.5 x 122 cm - Tate Gallery , Londres

    "Grand Format " Le Lac de Buttermere et une partie des eaux du Comack , Cumberland . Une averse


    Turner effectua un voyage dans le nord de l'Angleterre pour dessiner les paysages pittoresques de la région des lacs . Le tableau fut exécuté des son retour à Londres . Présenté à la Royal Academy , il était accompagné d'une légende empruntée au poète James Thomson et imprimée dans le catalogue :

    " Tandis qu'à l'occident le soleil à son déclin
    Devient éclatant / une splendeur soudaine frappe
    Les montagnes illuminées / dans un brouillard jaune
    Enjambant la terre / le grand arc impalpable
    Se déploie largement et nous montre ses couleurs ."
    Prométhée
    Prométhée
    arnaqueur de haut post


    Nombre de messages : 2053
    Date d'inscription : 11/03/2005

    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) Empty Re: Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 )

    Message par Prométhée Jeu 15 Déc - 14:41

    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) Turner3ff

    Le Chateau De Kilchurn, avec les montagnes de Ben Crucham, Ecosse: Midi- 1802
    Aquarelle sur papier, 53.3 x 77.2 cm - The Plymouth City Museum and Art Gallery


    "Grand Format" Le Chateau De Kilchurn, avec les montagnes de Ben Crucham, Ecosse: Midi


    Composition fort réfléchie, cette oeuvre manifeste avec éclat une maitrise remarquable de l'aquarelle comme des effets de lumière. L'arc-en-ciel, theme cher aux paysagistes romantiques, unit les deux rives du lac où s'élève le chateau. A l'intention topographique manifeste, s'allie une extreme attention aux phénomènes météorologiques, à leurs fugacité et à leur inscription dans le temps: Turner prend soin de noter le moment de la journée, midi, l'instant où la courbe du soleil s'inverse.
    Prométhée
    Prométhée
    arnaqueur de haut post


    Nombre de messages : 2053
    Date d'inscription : 11/03/2005

    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) Empty Re: Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 )

    Message par Prométhée Jeu 15 Déc - 14:50

    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) 1803bonnevillesavoieaveclemont

    Bonneville, Savoie, avec le mont Blanc - 1803
    Huile sur toile, 91 x 122 cm - Collection particulière, Grande-Bretagne


    Les Montagnes, Par la variété de leurs formes et les contrastes de lumière qu'elles engendrent, offrent au pittoresqueun motif de choix. Leur grandeur, leur inhospitalité, éveillent le sentiment du sublime, que Turner tient ici à distance: La scène pastorale du premier plan, les architectures mesurées de la vallée, le plan d'eau paisible célèbrent la sérénité.
    Prométhée
    Prométhée
    arnaqueur de haut post


    Nombre de messages : 2053
    Date d'inscription : 11/03/2005

    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) Empty Re: Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 )

    Message par Prométhée Jeu 15 Déc - 15:55

    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) Turner2vy

    Soleil Levant dans la brume, pêcheurs nettoyant et vendant le poisson - 1807
    Huile sur toile, 134.5 x 179 cm - National Gallery, Londres

    " Grand Format" Soleil Levant dans la brume, pêcheurs nettoyant et vendant le poisson


    Turner peignit cette oeuvre avec l'intention explicite de rivaliser avec "Le Moulin" (1648), peinture du Lorrain. Il choisit à cet effet un châssis aux dimensions comparables, traite l'animation des personnages dans un vaste paysage où les voiles des navires viennent se substituer aux frondaisons des grands arbres. Le Tableau fut vendu mais, plus tard, Turner le racheta afin de le léguer à la National Gallery, sous la réserve expresse qu'il soit accroché à coté du "Moulin".

    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) Lelorrain0dd

    Le Moulin - Claude Gellée dit Le Lorrain - 1648
    Huile sur toile, 149,2 x 196.9 cm - National Gallery, Londres

    "Grand Format" Le Moulin
    Shogun
    Shogun
    tokugawa spirit


    Nombre de messages : 4750
    Age : 38
    Date d'inscription : 10/03/2005

    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) Empty Re: Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 )

    Message par Shogun Jeu 15 Déc - 17:55

    quel superbe topic, il faut vraiment que je prenne le temps de le lire ...

    j'copte bien prendre internet chez moi, des qu'ce sera fais j'serais plus actif en ce qui concerne les topic qui demande du temps

    merci prom'


    _________________
    ano sumimasen paspotuga otimashitayo !
    Prométhée
    Prométhée
    arnaqueur de haut post


    Nombre de messages : 2053
    Date d'inscription : 11/03/2005

    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) Empty Re: Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 )

    Message par Prométhée Ven 16 Déc - 2:06

    Shogun a écrit:j'copte bien prendre internet chez moi, des qu'ce sera fais j'serais plus actif en ce qui concerne les topic qui demande du temps

    J'epere que ce sera bientot le cas et que cela pourra nous conduire a entamé une belle discusssion sur Turner.
    Shogun
    Shogun
    tokugawa spirit


    Nombre de messages : 4750
    Age : 38
    Date d'inscription : 10/03/2005

    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) Empty Re: Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 )

    Message par Shogun Ven 16 Déc - 18:07

    ma ligne de fixe vien d'etre activé juste aujourd'hui, alors c'est pour tres bientôt !


    _________________
    ano sumimasen paspotuga otimashitayo !
    vince
    vince
    Posteur amateur


    Nombre de messages : 247
    Date d'inscription : 16/12/2005

    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) Empty Re: Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 )

    Message par vince Ven 16 Déc - 18:36

    il faut environ une semaine pour qu'une ligne adsl soit totalement active

    avec un peu de chance, ce sera le cadeau du papa noel ok-ok
    Prométhée
    Prométhée
    arnaqueur de haut post


    Nombre de messages : 2053
    Date d'inscription : 11/03/2005

    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) Empty Re: Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 )

    Message par Prométhée Ven 16 Déc - 20:15

    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) Zzzzzzzzzz6mo

    MortlakeTerrace, résidence de William Moffatt. Un soir d'été - 1827
    Huile sur toile, 92 x 122 cm - National Gallery of Art, Washington

    "Grand Format" MortlakeTerrace, résidence de William Moffatt. Un soir d'été


    Une anecdote veut que le chien installé bien en vue sur le parapet, fût découpé dans du papie, peint en noir, et placé là par un confrère, le jour du vernissage, tandis que Turner déjeunait. Une autre version attribue ce collage à Turner lui-même: il le disposa de la sorte pour augmenter, grâce au contraste introduit par cette note sombre, l'impression de profondeur. Quoiqu'il en soit le chien est bien collé, et son rôle dans la composition n'est nullement négligeable.
    Prométhée
    Prométhée
    arnaqueur de haut post


    Nombre de messages : 2053
    Date d'inscription : 11/03/2005

    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) Empty Re: Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 )

    Message par Prométhée Ven 16 Déc - 21:27

    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) Numriser28ct

    Ville sur une rivière au coucher du soleil - vers 1833
    Aquarelle et gouache sur papier bleu, 13.4 x 18.9 cm - Tate Gallery, Londres

    "Grand Format" Ville sur une rivière au coucher du soleil


    Cette études fait partie des trés nombreux croquis et dessins réalisés par Turner dans le cadre de son projet, partiellement mené à terme, de description des Grandes rivières d'Europe. Généralement exécutées sur du papier teinté, gris ou bleu, comme ici, ces planches demeurent souvent "inachevées".
    Prométhée
    Prométhée
    arnaqueur de haut post


    Nombre de messages : 2053
    Date d'inscription : 11/03/2005

    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) Empty Re: Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 )

    Message par Prométhée Ven 16 Déc - 22:05

    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) Williammallordjosephturnerstra

    La Plage de Calais, à marée basse, des poissardes récoltants des appâts - 1830
    Huile sur toile, 73 x 107 cm - Bury Art Gallery and Museum, Bury


    L'historien de l'art John Gage a montré que Turner peignit vraisemblablement cette toile pour rivaliser avec les paysages rapportés des côtes françaises par le jeune Bonington (1802-1828). Cependant, le double sujet du tableau- Le soeil et les femmes au travail- élève l'anecdote du pittoresqueau rang de méditation sur la condition humaine.


    Dernière édition par le Sam 17 Déc - 2:49, édité 1 fois

    Contenu sponsorisé


    Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 ) Empty Re: Joseph Mallord William Turner ( 1775 - 1851 )

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 6 Juil - 6:12

      Ne ratez plus aucun deal !
      Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
      IgnorerAutoriser