Basic instinct

    Les contes de Terremer

    Prométhée
    Prométhée
    arnaqueur de haut post

    Nombre de messages : 2053
    Date d'inscription : 11/03/2005

    Les contes de Terremer Empty Les contes de Terremer

    Message par Prométhée le Mar 17 Avr - 0:46

    Les contes de Terremer Lescontesdeterremerjj6

    L’HISTOIRE

    Tempêtes et chaos règnent sur le monde. L’équilibre est rompu. Seul épervier (Ged), le plus grand des magiciens, peut en découvrir la cause. Avec le jeune Arren, Prince d’Enlad, il voyage à travers les vastes contrées désolées, jusqu’au jour où ils atteignent la ville de Horteville. Là-bas, les habitants ont tout oublié de la vie et survivent sous l’emprise d’une mystérieuse drogue. Arren apprend chaque jour les vertus de la nature et de l’équilibre, mais l’ombre le guette, aussi bien autour de lui qu’en lui… Epervier ne tarde pas à découvrir que son vieil adversaire, le sorcier Araneïde, a ouvert la porte entre le monde des vivants et celui des morts. Cette transgression menace l’avenir même de l’univers. Dans le combat qui s’annonce, Epervier et Arren croiseront la route de Tenar, l’ancienne prêtresse des Tombeaux d’Atuan, et de Therru, une jeune orpheline dont le visage a été brûlé. Face au destin, face à la puissance de Araneïde, tous vont devoir dépasser leurs peurs et unir leurs forces pour mener le plus fascinant des combats.


    Dernière édition par le Mar 17 Avr - 1:03, édité 1 fois
    Prométhée
    Prométhée
    arnaqueur de haut post

    Nombre de messages : 2053
    Date d'inscription : 11/03/2005

    Les contes de Terremer Empty Re: Les contes de Terremer

    Message par Prométhée le Mar 17 Avr - 0:53

    LES PERSONNAGES

    Les contes de Terremer Arren2ts7
    Arren. Prince d’Enlad et l’héritier de la principauté de Morred. Il menait autrefois une existence insouciante, mais il est désormais en exil, poursuivi par une ombre qui semble connaître ses moindres faiblesses.

    Les contes de Terremer Therru2ap1
    Terru. Cette mystérieuse jeune filla au visage marqué par le feu a été maltraitée et abandonnée par ses parents, elle vit à présent avec Tenar, sa seule confidente. Tenar a été sauvée par Epervier alors qu’elle était la prêtresse des Tombeaux d’Atuan, elle dirige à présent une ferme et vit seule depuis la mort de son mari.

    Les contes de Terremer Epervier2bj4
    Epervier (Ged). L’Archimage Epervier est le plus puissant des magiciens de l’Archipel . Il a senti que le monde perdait l’équilibre. Lui seul peut découvrir la cause du chaos et tenter de le détruire.

    Les contes de Terremer Aranedebp7
    Araneïde. Terrifié par la mort jusqu’à l’obsession, Araneïde a ouvert la porte entre le monde des morts et celui des vivants dans l’espoir d’atteindre l’immortalité. Il a juré de se venger de Epervier sans lui laisser la moindre chance. Il est aidé par Hare et ses hommes de main. Hare est aussi un marchand d’esclaves. C’est un lâche qui prétend posséder de grands pouvoirs.
    Prométhée
    Prométhée
    arnaqueur de haut post

    Nombre de messages : 2053
    Date d'inscription : 11/03/2005

    Les contes de Terremer Empty Re: Les contes de Terremer

    Message par Prométhée le Mar 17 Avr - 0:54

    LE CYCLE DE TERREMER

    Le cycle de Terremer est considéré comme un des plus grands classiques de la littérature de Fantasy. Ursula K. le Guin, son auteur, a reçu plusieurs prix pour ses précédents ouvrages.
    Le cycle de Terremer est constitué des livres « Le sorcier de Terremer », « Les Tombeaux d’Atuan », « L’Ultime Rivage », parus entre 1968 et 1972 (regroupé en un seul volume, « Terremer »), « Tehanu », écrit 18 ans après, en 1990, « Contes de Terremer » en 2001 et « Le Vent d’ailleurs » en 2001.

    Terremer est un monde d’îles et d’eau où la sorcellerie est une science qui permet de commander aux éléments, de guérir les maladies, d’apaiser les tremblements de terre, de faire souffler le vent dans les voiles des navires, et bien d’autres choses encore. Dans ce monde, Epervier, qui a pour nom secret Ged, a été choisi lorsqu’il était un jeune et orgueilleux gardien de chèvres pour apprendre la magie. Par défi, il a fait revenir une Ombre de l’au-delà, qui a failli le détruire et qu’il a dû pourchasser jusqu’au bout du monde, au-delà de toute île connue…
    Par la suite, il a dû s’aventurer dans le labyrinthe creusé sous les Tombeaux d’Atuan, a failli y perdre la vie, a retrouvé une amulette et a libéré la Grande Prêtresse . Devenu plus âgé, il a appris que le pouvoir des sorciers »épuisait et a dû se rendre jusqu’au pays des morts pour restaurer la trame du monde et lui redonner son unité perdue. Avec l’aide d’Arren, fils du roi, il a fini par réussir à rétablir l’équilibre.
    Prométhée
    Prométhée
    arnaqueur de haut post

    Nombre de messages : 2053
    Date d'inscription : 11/03/2005

    Les contes de Terremer Empty Re: Les contes de Terremer

    Message par Prométhée le Mar 17 Avr - 0:56

    FICHE TECHNIQUE

    2007 – Japon – 1H55
    Sortie le 4 avril 2007

    D’après le Cycle de Terremer de Ursula K. Le Guin inspiré par « Shuna’s Journey » de Hayao Miyazaki – Scénariste Goro Miyazaki et Keiko Niwa – Musique Tamiya Terashima – Chanson du générique interprétée par Aoi Teshima – Producteur Toshio Suzuki – Production Studio Ghibli – Réalisateur Goro Miyazaki – Directeur de l’animation Akihiko Yamashita – Superviseur de l’animation Takeshi Inamura – Directeur artistique Yoji Takeshige – Conception des couleurs Michiyo Yasuda – Directeur de l’animation numérique Mitsunori Kataama – Directeur de l’imagerie numérique Atsushi Okui – Directeur son Kazuhiro Wakabayashi – Enregistrement et mixage son Tsukuru Takagi – Superviseur enregistrement et mixage son Shuji Inoue – Effets sonores koji Kasamatsu – Distribution : Buena Vista International (France)

    Goro Miyazaki est né à Tokyo en 1967. Après avoir obtenu son diplôme de l’Ecole d’Agriculture et des Sciences de la Forêt de l’Univers de Shinshu, il a été consultant en construction et a pris part à plusieurs projets d’architecture de paysage et à la conception de parcs et d’espaces boisés urbains. A partir de 1998, il a entrepris la conception visuelle du musée Ghibli, à Mitaka, et a été le directeur général du musée de 2001 à juin 2005. En 2004, il a reçu le Prix d’encouragement artistique pour les jeunes artistes du Ministère de l’Education dans le secteur de la promotion des arts. Les Contes de Terremer est son premier long métrage comme réalisateur.

    Ma petite Bibliothèque
    « Terremer » de Ursula K. Le Guin à paraître aux éditions Robert Laffont (avril 2007) et également aux éditions Livre de Poche.
    Aux éditions Glénat l’anime comics, « Les contes de Terremer » le 21 mars 2007 ; ainsi que l’art book « L’art de Terremer », le 4 avril 2007.
    Prométhée
    Prométhée
    arnaqueur de haut post

    Nombre de messages : 2053
    Date d'inscription : 11/03/2005

    Les contes de Terremer Empty Re: Les contes de Terremer

    Message par Prométhée le Mar 17 Avr - 1:02

    INTERVIEW DE GORO MIYAZAKI

    Question n°1 : Nous aimerions mieux vous connaître aux travers de vos principales influences artistiques. Pouvez vous nous en parler ?
    Pour les réalisateurs, ce sont messieurs Hayao Miyazaki et Isao Takahata qui m’ont le plus influencé. En fait, je ne suis pas très fier de vous avouer cela, mais je dois être le réalisateur japonais qui a vu le moins de films dans sa vie (rires) ! En littérature, je n’ai pas de réelles préférences mais les Contes de Terremer est une des œuvres qui m’a le plus influencées. Je les ai lus et relus, ce qui est plutôt rare chez moi. De même, dès la lecture terminée, j’oublie souvent ce que j’ai lu. Or les Contes de Terremer sont restés gravés dans ma mémoire.

    Question n°2 : Vous étiez originellement paysagiste puis directeur du musée Ghibli. N’a-t-il pas été dur de passer à l’animation ? Quelles ont été les principales difficultés rencontrées dans la production des Contes de Terremer ?
    Quel que soit le travail, il est facile de savoir ce qu’on doit faire : il suffit d’écouter et de demander des informations à ses collègues. Donc non, en ce sens, cela n’a pas été très difficile de devenir réalisateur. Et puis apprendre des nouvelles choses est toujours très intéressant ! Ce qui a été plutôt difficile, c’est de convaincre les animateurs du studio, de leur montrer que j’étais capable de prendre la direction. Personne ne pensait qu’un débutant comme moi pouvait être le réalisateur d’un long métrage du jour au lendemain, ce qui est vrai, car ce n’est pas parce que je suis le fils de Hayao Miyazaki que je suis automatiquement capable de prendre la direction d’un film ! Au départ, les animateurs étaient donc très inquiets. De plus, je devais leur demander de faire quelque chose d’inédit pour eux. Cela a pris donc du temps pour que les animateurs comprennent que mes suggestions n’étaient pas des idées en l’air et que je voulais vraiment produire un film différent des autres. Pour m’imposer, j’ai dû prendre moi-même le crayon et dessiner devant les animateurs pour leur expliquer directement ce que j’attendais d’eux, et ça a fonctionné !

    Question n°3 : Nous pensons que le film est très réussi. Cependant, le film a été très critiqué par la presse au Japon, alors qu'il a connu un vrai succès populaire. Comment l'expliquez-vous ? Comment l'avez-vous vécu ?
    J’essaie de ne pas trop lire les commentaires : ce n’est pas trop bon pour ma santé mentale (rires). Mais j’étais sûr que le public allait comparer mon film avec ceux de mon père. Je ne voulais pas donc être influencé par ce genre de critiques.

    Question n°4 : Le graphisme évoque un manga de votre père, Shuna No Tabi, qui est d’ailleurs crédité au générique. Vous posez-vous comme un continuateur de votre père ou bien souhaitez-vous vous éloigner petit à petit du style de votre père ?
    En ce qui concerne le style des dessins, nous avions décidé dès le départ avec le président du Studio Ghibli, Monsieur Suzuki, de conserver le même style d’expression que celui des films de mon père et du studio Ghibli. Et puis je n’avais pas assez d’expérience ni le temps nécessaire pour produire quelque chose de réellement différent. Pour les Contes de Terremer, j’ai donc choisi de garder le même style d’expression que mon père. Cependant, nous avons tous deux des visions très différentes de la mise en scène et il n’est pas impossible que l’on remarque une différence dans l’expression des dessins. Ainsi, mon père place toujours la caméra du point de vue du personnage, en subjectif. Pour ma part, j’opte pour plus d’objectivité. Disons que ma caméra se situe environ à trois mètres des personnages, je prends toujours un certain recul. Isao Takahata a un peu cette façon de filmer, cette caméra toujours un peu éloignée des personnages. En résumé, chez mon père, la caméra se situe juste à coté des personnages, chez Takahata, elle est à une dizaine mètres et moi, j’essaie d’être entre les deux !

    Question n°5 : Le ton du film est très sombre, avec des scènes parfois dures. A quel public destinez-vous votre œuvre ?
    Initialement, mon film s’adressait à un public de 10 à 20 ans. Mais à la sortie des Contes de Terremer, je me suis rendu compte que des enfants moins âgés avaient parfaitement compris mon message. J’en ai été à la fois très surpris et content. Je crois que ce sont les thèmes abordés dans le film qui ont plu à un public plus large que je ne le pensais. Je voudrais vraiment que toutes les générations puissent regarder mon film.

    Question n°6 : Avez-vous un nouveau film en vue ? Avez-vous encore des attaches au musée Ghibli ? Depuis que j’ai terminé les Contes de Terrmer, mon père a un regain d’ambition (rire). Il a vraiment envie de repasser à la réalisation. Il m’a d’ailleurs dit qu’il avait encore pleins d’idées et de projets! Donc, je ne sais pas s’il va me laisser une seconde chance... Pour l’instant, je n’ai aucun projet mais j’aimerais vraiment reprendre la direction d’un film dans un futur proche.

    Interview réalisée par Buta Connection
    Source : http://www.buta-connection.net
    Prométhée
    Prométhée
    arnaqueur de haut post

    Nombre de messages : 2053
    Date d'inscription : 11/03/2005

    Les contes de Terremer Empty Re: Les contes de Terremer

    Message par Prométhée le Mar 17 Avr - 1:08


    Contenu sponsorisé

    Les contes de Terremer Empty Re: Les contes de Terremer

    Message par Contenu sponsorisé

      Sujets similaires

      -

      La date/heure actuelle est Ven 18 Oct - 13:49