Basic instinct

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Basic instinct
-38%
Le deal à ne pas rater :
PC Portable Gamer – LENOVO Legion 5 15ACH6H – 15,6″FHD (RAM 8Go)
799 € 1299 €
Voir le deal

    Fumiyo Kouno

    Prométhée
    Prométhée
    arnaqueur de haut post


    Nombre de messages : 2053
    Date d'inscription : 11/03/2005

    Fumiyo Kouno Empty Fumiyo Kouno

    Message par Prométhée Lun 14 Mai - 22:30

    Fumiyo Kouno

    Elle est née en septembre 1964, à Hiroshima. En 1995, elle débute sa carrière avec Machikado Hanadayori (qui peut se traduire par « Plutôt que d'être la fleur au coin de rue »). Son œuvre majeure est Pippirachô ( deux tomes de 1997 à 2004). Elle aime fréquenter les bibliothèques et regarder le coucher de soleil avec son canari Tamanowo sur l’épaule. Une phrase qu’elle aime : « je ne me suis jamais senti grand goût pour portraire les triomphants et les glorieux de ce monde, mais bien ceux dont la plus vraie gloire est cachée. » (André Gide).
    Prométhée
    Prométhée
    arnaqueur de haut post


    Nombre de messages : 2053
    Date d'inscription : 11/03/2005

    Fumiyo Kouno Empty Re: Fumiyo Kouno

    Message par Prométhée Lun 14 Mai - 22:32

    Fumiyo Kouno Lepaysdescerisierscouveub9

    Titre : Le pays des cerisiers
    Scénariste : Fumiyo Kouno
    Dessinateur : Fumiyo Kouno
    Edition : Kana
    Collection : Made in
    Publication Française : avril 2006
    Publication Japonaise : 2003
    Noir et blanc
    98 pages
    Prix : 10€
    ISBN : 2-87129-928-5

    Fumiyo Kouno a obtenu pour ce manga, le Grand Prix Tezuka de la Culture, section manga en mai 2005, au Japon.

    1955. Dix ans se sont écoulés depuis le jour où l’éclair incandescent a fendu le ciel. Dans la ville d’Hiroshima, l’esprit d’une jeune femme est intensément bouleversé pour les plus faibles, qu’ont représenté la guerre et la bombe ? L’œuvre polémique d’un auteur engagé !

    HIRANO Minami est une jeune femme qui, comme beaucoup, a perdu plusieurs membres de sa famille à cause de la bombe atomique. Dans la ville reconstruite de 1955, elle vit assez pauvrement de son métier de couturière, en compagnie de sa mère, son jeune frère ayant été envoyé chez leur tante. Cette première partie de l’album décrit la vie quotidienne de Minami, le début d’une relation amoureuse, et au milieu de cette vie en apparence tranquille, les blessures cachées de la population et de la ville. Petit à petit apparaissent au grand jour les conséquences encore fatales de l’irradiation.
    La deuxième partie de l’album se déroule trente ans plus tard et se concentre sur Nanami, une petite fille dont la relation de parentée avec Minami sera révélée au fur et à mesure. Enfin, la troisième partie, qui se déroule de nos jours (le manga a été publié en 2003 au Japon), permet de retrouver dans une Hiroshima qui se méfie des hibakusha, les victimes de la bombe et leurs descendants, une Nanami devenue adulte, qui se retourne sur cinquante ans de vie familiale marquée par les effets de la bombe.

    Fumiyo Kouno Lepaysdescerisierscf4
    Prométhée
    Prométhée
    arnaqueur de haut post


    Nombre de messages : 2053
    Date d'inscription : 11/03/2005

    Fumiyo Kouno Empty Re: Fumiyo Kouno

    Message par Prométhée Mar 15 Mai - 0:17

    Mon avis : Le pays des cerisiers est un véritable petit bijou. L'histoire fait preuve d'un scénario trés original et pertinent, quand au thème principal qui est la bombe atomique tombée sur Hiroshima, l'auteur a fait le choix de ne pas l'aborder dans sa violence, et dans son instantanéité.

    Fumiyo Kouno nous fait vivre le drame de cette bombe à travers ses personnages, différentes générations d'habitants de Hiroshima pour qui la vie continue malgrés le 6 aout 1946.

    Le choix d'exploité ce thème par les hommes et la vie, et non comme cela est généralement le cas par l'arme et la mort, permet d'envisager Hiroshima sous un angle différent. Les "survivants" (drole de notion pour une bonne partie de personnes condannées à plus ou moins long terme), sont tout aussi victimes, si ce n'est plus, de la bombe que les morts.
    De surcroit ce choix de la vie et des hommes donnent une dimension bien plus douloureuse car humaine, à un drame trop souvent déhumaniser par sa violence et ses cadavres. Cette douleur humaine et trés importante, car elle permet d'entrapercevoir ce que l'inhumain a d'imperceptible.

    Le pays des cerisiers est agrémenté, d'une bibliographie, de notes explicatives, d'un plan du centre ville d'Hiroshima (lieu ou se déroule l'action), et d'une postface, qui s'avèrent être un vrai plus pour la comprehénsion de l'histoire, pour un prolongement possible du manga, et pour comprendre 'état d'esprit dans lequel l'auteur à consu cette histoire.

    Par son ingeniosité, par sa justesse, et par l'humanité dont elle fait preuve dans le traitement de son sujet, Fumiyo Kouno nous offre une perle que je vous recommande vivement.

    Contenu sponsorisé


    Fumiyo Kouno Empty Re: Fumiyo Kouno

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Jeu 7 Juil - 1:35

      Ne ratez plus aucun deal !
      Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
      IgnorerAutoriser