Basic instinct

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Basic instinct
Le Deal du moment : -44%
Casque Gamer sans fil STEELSERIES Arctis 7P+ (PS5/PS4, ...
Voir le deal
86.99 €

    Last Days

    Citronbleu
    Citronbleu
    Posteur amateur


    Nombre de messages : 172
    Date d'inscription : 12/03/2005

    Last Days Empty Last Days

    Message par Citronbleu Ven 15 Avr - 11:37

    Vous êtes encore nombreux et nombreuses à vociférer dans votre salle de bain dans un vacarme inaudible proche d'un beuglement de rhinocéros l'inoubliable "Rape Me" (viole-moi) de feu Kurt Cobain... Mais peu se soucient aujourd'hui de savoir comment et pourquoi est mort le chanteur de Nirvana, groupe légendaire qui a produit un seul album "Nevermind" digne de tourner dans un lecteur même de bas de gamme. Créant, arborant, ostensiblement et tout pleins de mots en -ent la mode Grunge chez les adolescents post-pubères aux pulsions hormonales rédibitoires et à l'acné juvénile ingrate; mode la plus engagée qui soit puisqu'elle consistait, rappellons-le, à ne pas changer de vêtement, à ne pas se laver, et à ne pas faire le moindre effort malgré les soubressauts neurologiques reflexes de notre cortex cérébral hurlant de haut-le-coeur et nauséeux par tant de pestinence. Oui, pour résister, et ne rien faire, il fallait être engager et avoir la foi.

    Last Days donc, évoque de façon romancée les derniers jours de Kurt et de sa pute sorti du "trou" grâce à sa bouche grande ouverte et à ses capacités organiques certainement surdévellopées malgré, toujours, l'odeur que peut avoir une junkie décérébrée et alcoolique baignant dans son vomi la moitié de la journée, avant de se lever pour aller chier dans la cuisine. Bref, on se demande ce que trouvait Kurt, le beau, le James Dean des grunges, l'idole des jeunes sans Sylvie Vartan, l'écorché vif vivant ses derniers instants, ces derniers trips, ses dernières peurs.

    Du coup, il revient à ma mémoire, des souvenirs oubliés d'un Kurt démentiellement bien habillé et propre, élégant même, exactement 17 jours avant sa mort, et une semaine avant son dernier exil volontaire dans une maison seul, ignoré de tous. J'ai vu Kurt Cobain et Nirvana monter sur scène ce jour-là, changé, transformé, métamorphosé en quelque chose qui n'était pas, qui n'était plus lui. Un kurt Cobain qui n'était que le pantin de sa greluche lui imposant de porter costume cravate sur scène, appuyée par le service "marketing" de sa maison de disque. Ces hommes en noir toujours prêts à rendre service du moment qu'ils peuvent se payer des Cohiba à 250 € pièce suffisement pour alimenter leur consommation quotidienne. Ce soir-là, Nirvana fit un concert hallucinant, devant 10 000 fans ébahits, sans quitter la cravate ni la veste. Ce soir-là, Kurt est sorti de scène avant le rappel et a vomit son 4 heures sur son producteur en lui disant mot pour mot "Toi et cette pute vous me faites réellement gerber". Incompréhensible, délire paranoiaque ? Mauvais trip? Humour grunge ? Plaisanterie de potache ? Je ne l'ai jamais su jusqu'a ce que quelques jours plus tard, j'appris un matin sa mort.

    L'évidence était à ce moment-là : cet homme aura un jour un film sur lui, cet homme va devenir un demi-dieu, il va entrer au panthéon des rock star et rejoindre Jim Morrisson, Bon Scott, Elvis, James Dean, Marylin, Sid Vicious, Marc Bolan et tous ces pairs. Il leur vomira dessus en les insultant, mais jamais il ne pourra réaliser qu'il sera mort car des générations l'aimeront encore. Voici donc la bande annonce du film sur Kurt, et grâce à l'esprit sain de Kurt, expurgée de son corps malsain, cette pute de Courtney Love ne joue pas dedans.

    faut cliquer là
    Bad/

      Sujets similaires

      -

      La date/heure actuelle est Sam 13 Juil - 7:04

      Ne ratez plus aucun deal !
      Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
      IgnorerAutoriser