Basic instinct

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Basic instinct
-47%
Le deal à ne pas rater :
FEBER Happy House – Maison de jeux pour enfants de 2 à 6 ans
47.93 € 89.99 €
Voir le deal

2 participants

    model unique

    Shogun
    Shogun
    tokugawa spirit


    Nombre de messages : 4750
    Age : 38
    Date d'inscription : 10/03/2005

    model unique Empty model unique

    Message par Shogun Sam 15 Déc - 17:45

    il n'y a pas longtemps, je discutais avec mila, je crois qu'on descendais la rua augusta, des diferent styles, des essoufflement du style unique, et des tendance, mode et autre, comme quoi toute les tendances sont et ne sont pas demodé, comme les tendances et les styles peuvent etre autant passé que future, mais aussi qu'il n'y pas de creation de mouvement depuis longtemps, juste un echange de code afin de travestire autent les objet que l'art sur d'autre base, d'autre referance, et dans un point de vus nouveau de creation qui serais non pas crée par le nouveau mais par la transposition.

    je vien de decouvrir une chose, basique, mais que j'avais encore jamais vus sous cet angle aupar-avan : c'est l'accé a l'informations qui crée la tendance, l'avan gardisme, et le code, l'underground est la tendance car c'est une information passer et repasser par des resaux alternatif de petite empleur, quand les codes de l'undergound sont vehiculé par les medias de masse, il perd sens, interré, et potanciel de reactivité, certain mouvement echappe a cette regle, mais c'est tres rare ! regardez par exemple les funk de rio, le chanteur de black eye peace machin a assisté a un des nombreux baile funk de rio exemple du son original ici avec un des plus populaire en ce moment. tout inspiré, il en a fais ça. video youtube Mainstream au possible, mais ça vas popularisé internationalement le funk bresilien et dans quelque anné, ca deviendra comme le hiphop, assimié ... enfaite, l'assimilation des mouvement naissant est la poperisation de l'information a leur propos. Ce qui permet une assimilation sociale et la fin du style qui pert toute reactivité !

    c'est interressant, car en fin de compte, c'est a peu pres les meme idée qu'en politique, la masse tue l'iniciative a coup d'assimilation

    d'ou l'idée du model unique

    ps: dans les deux video, mieux vaut ce focalisé sur le son, car autent pour l'une que pour l'autre la mise en scene laisse a desiré Very Happy


    _________________
    ano sumimasen paspotuga otimashitayo !
    Shogun
    Shogun
    tokugawa spirit


    Nombre de messages : 4750
    Age : 38
    Date d'inscription : 10/03/2005

    model unique Empty Re: model unique

    Message par Shogun Dim 16 Déc - 12:36

    passage difficile de l'instruction initiatique a l'information statique.


    _________________
    ano sumimasen paspotuga otimashitayo !
    Mara
    Mara
    arnaqueur de haut post


    Nombre de messages : 2019
    Date d'inscription : 10/03/2005

    model unique Empty Re: model unique

    Message par Mara Lun 17 Déc - 17:33

    Shogun a écrit:c'est l'accès à l'information qui crée la tendance, l'avant gardisme, et le code ; l'underground est la tendance car c'est une information passée et repassée par des réseaux alternatifs de petite ampleur. Quand les codes de l'undergound sont vehiculés par les medias de masse, il perdent sens, interêt, et potanciel de réactivité. [...] en fait, l'assimilation des mouvements naissants est la poperisation de l'information à leur propos. Ce qui permet une assimilation sociale et la fin du style qui pert toute reactivité !

    c'est intéressant, car en fin de compte, c'est à peu près les mêmes idées qu'en politique, la masse tue l'initiative à coup d'assimilation.

    oui, on peut en effet dégager ce mouvement un peu partout. C'est le seul intérêt (et la scène dure une minute, c'est dire si ce film est naze) d'une scène dans "Le diable s'habille en Prada" : Meryl Streep fait la leçon à sa recrue et lui démontre en deux temps trois phrases que ce qu'elle porte n'est que le résultat d'une assimilation par le marché des vêtements de la mode telle qu'elle a été pensée, voulue, par des créateurs un ou deux ans auparavant, et qui se reflète dans le style de ce que l'on trouve en boutique ensuite.

    La façon dont tu pointes ce phénomène est presque désespérée. On a l'impression que tu regrettes presque cette assimilation, en tant qu'elle ferait "perdre" quelque chose du "potentiel créateur" (si j'ai mal compris, corrige-moi... non, merci, pas à coup de fouet Wink ).

    Or, cette appropriation de l'art et de la création par le marché, si elle est le reflet d'un mouvement qui vise à créer des pseudo "besoins" en vue de pousser à la consommation, est aussi le reflet d'une nécessité de changement chez tout un chacun, d'un besoin, justement, de trouver où refleter ce que l'on est, ce que l'on pense, ce que l'on ressent. En ce sens, je trouve plutôt cela touchant. L'éternel problème étant que l'on ne donne accès au plus grand nombre qu'à un erzats d'art, à un art qui semble moins exigent, que l'on peut s'approprier plus facilement. Et que cet art des masses tel que tu le définis n'est que peu un moyen d'accès vers une forme artistique justement plus exigeante (quoiqu'on puisse le souhaiter, et que cela puisse exister plus souvent qu'on ne le pense peut-être). Mais là aussi je crois qu'il y a une question de regard. Qui détermine la valeur de ce que la "masse" aime, de ce que les médias véhiculent ? Que sait-on de ce que les gens prennent au milieu de ce qu'on leur donne ? N'en gardent-ils en partie pas la 'substantifique moëlle' ?

    Ce qu'on a appelé la "fridamania", par exemple (un article existe sur ce phénomène sur agoravox que je vous recommande, écrit par un certain Marsupilami), n'en est pas moins un moyen aussi, en plus, de croiser les oeuvres de Frida Kahlo, même si elle donne lieu à un merchandizing gerbatoire par ailleurs.

    On pourrait citer bp de choses, notamment la façon dont l'art s'impose, se transpose, dans le mobilier usuel. Cela reflète une époque et j'ai tendance à trouver cet aspect assez intéressant et fabuleux en fin de compte.

    Si je trouve la surconsommation déstestable (et qui mieux que nos pseudos artistes en sont les chantres ?), je n'arrive pas à trouver cela dommage pour autant. La chanson, par exemple, est un accès intéressant à la poésie du temps, voire à la poésie tout court, revisitée, à laquelle on redonne son sens premier, sa vocation première de langage basé sur le rythme, et l'écho des sentiments notamment. Et elle est un besoin bien nécessaire pour supporter l'existence, ce que l'Art est, aussi, in fine, un moyen de dire et de penser la condition humaine, de la rendre intelligible et supportable. Cet accès au plus grand nombre, qui passe par un nivellement (que l'on peut envisager comme "redistribution" si l'on regarde les choses et les personnes avec plus de tendresse), certes, je le trouve tout à fait positif de ce point de vue.


    _________________
    Quand un cannibale mange avec une fourchette et un couteau, est-ce un progrès ? (S. Jerzy Lec)

    Contenu sponsorisé


    model unique Empty Re: model unique

    Message par Contenu sponsorisé

      Sujets similaires

      -

      La date/heure actuelle est Lun 4 Juil - 3:23

      Ne ratez plus aucun deal !
      Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
      IgnorerAutoriser