Basic instinct

Vous souhaitez réagir à ce message ? Créez un compte en quelques clics ou connectez-vous pour continuer.
Basic instinct
-80%
Le deal à ne pas rater :
Souris gaming Acer Predator Cestus 350 (sans fil, filaire, 8 boutons) ...
19.99 € 99.99 €
Voir le deal

5 participants

    Caricatures, l'objet du délit...

    Maldoror
    Maldoror
    Posteur


    Nombre de messages : 348
    Localisation : En demande d'asile poétique
    Date d'inscription : 10/03/2005

    Caricatures, l'objet du délit... Empty Caricatures, l'objet du délit...

    Message par Maldoror Jeu 2 Fév - 17:30

    Vous avez sans doute tous entendu parler du limogeage du directeur de publication de France Soir, par le patron du journal, Raymond Lakah, homme d'affaire franco-égyptien.

    Reste à espérer que M. Lefranc trainera son ancien patron devant les tribunaux pour faire apparaitre que son licenciement est sans fondement et ainsi démontrer comment la presse française peut progressivement être phagocytée par une islamisation toujours moins rampante, toujours moins tolérante et toujours plus assumée par ses nombreux artisans (voir les déclarations du président du Conseil National du Culte Musulman, M. Boubaker).

    Pour ceux qui ne serait pas encore en courant, les ressortisants français, "au nom du principe de la responsabilité collective" (en France, on appellait ça le racisme il y a encore peu de temps..) font l'objet de menaces de représailles. Quand on pense à THéo Van Gogh, on imagine sans peine de quoi il retourne.




    Caricatures, l'objet du délit... 146085_1


    Dernière édition par le Jeu 2 Fév - 18:08, édité 1 fois


    _________________
    Caricatures, l'objet du délit... Lecrachoirbannirecliquable20xy
    Maldoror
    Maldoror
    Posteur


    Nombre de messages : 348
    Localisation : En demande d'asile poétique
    Date d'inscription : 10/03/2005

    Caricatures, l'objet du délit... Empty Re: Caricatures, l'objet du délit...

    Message par Maldoror Jeu 2 Fév - 18:07

    "France Soir" justifie la publication de caricatures du prophète Mahomet

    La polémique sur les caricatures de Mahomet se poursuit en France. "France Soir" a justifié jeudi la publication la veille par le quotidien de ces dessins, défendant le droit de "railler, critiquer ou moquer les uns et les autres".
    Les caricatures, initialement parues le 30 septembre dans le journal danois "Jyllands-Posten" ont déclenché une vague d'indignation et de manifestations dans les pays musulmans. L'un de ces dessins montre le Prophète coiffé d'un turban d'où émerge une bombe. Soucieux d'apaiser la situation, l'ambassadeur du Danemark en France, Niels Egelund, a rencontré jeudi le président du Conseil français du culte musulman Dalil Boubakeur.
    "Au secours Voltaire ils sont devenus fous!", titrait jeudi "France Soir" en "Une". "L'islam interdit à ses fidèles toute représentation du Prophète. Légitimement, des musulmans ont pu se sentir heurtés dans leurs convictions. La question qui se pose est la suivante: tous ceux qui ne sont pas musulmans sont-ils tenus de se conformer à cet interdit?", s'est interrogé le quotidien dans un éditorial.
    "Imagine-t-on une société où l'on additionnerait les interdits des différents cultes? Que resterait-il de la liberté de penser, de parler, et même d'aller et de venir?", a poursuivi l'éditorialiste.
    "France Soir", a-t-il souligné, n'a aucune volonté de "provoquer" ou "jeter de l'huile sur le feu" mais entend continuer à user de la liberté d'expression. Le journal, au passage, "fait litière" de l'argument selon lequel le quotidien, confronté à une grave crise financière, "aurait voulu se faire un coup de pub".
    Le quotidien n'a pas fait mention jeudi du limogeage du directeur de la publication Jacques Lefranc, annoncé mercredi soir par le propriétaire du journal Raymond Lakah après la publication des dessins satiriques.
    Selon son épouse Marie-Jeanne Lefranc, Jacques Lefranc, qui n'était pas joignable dans l'immédiat, a été limogé bien qu'il se soit opposé à la parution des caricatures. "Il a été limogé sur ce prétexte", a-t-elle déclaré à l'Associated Press. La direction du quotidien n'avait pas fait de commentaires dans l'immédiat.
    Mercredi, le Conseil français du culte musulman s'était insurgé contre la "provocation" que constitue à ses yeux la publication par le quotidien "France Soir" des caricatures. Le ministère français des Affaires étrangères a de son côté condamné le même jour "tout ce qui blesse les individus dans leur croyances ou leurs convictions religieuses".
    L'ambassadeur du Danemark en France, Niels Egelund, a rencontré jeudi matin le président du CFCM et recteur de la Grande Mosquée de Paris Dalil Boubakeur. M. Egelund a fait "appel au bon sens et au dialogue et à la compréhension entre cultures et religions".
    "Je peux dire heureusement que j'ai été reçu d'une telle façon qu'il n'était pas du tout difficile de transmettre ce message", a ajouté M. Egelund au cours d'une conférence de presse, M. Boubakeur saluant pour sa part une démarche "d'apaisement". Faisant allusion à une des caricatures, il a souligné que "le prophète de l'islam n'a pas fondé une religion terroriste, au contraire".
    Le grand rabbin de France de France Joseph Sitruk a de son côté déclaré jeudi "partager" la colère du monde musulman. "On ne gagne rien à rabaisser les religions, à les humilier et à en faire des caricatures. C'est un manque d'honnêteté intellectuelle et de respect", a estimé Joseph Sitruk à l'issue d'un entretien avec le Premier ministre Dominique de Villepin.
    A Gaza, des Palestiniens armés ont brièvement pris position jeudi devant les bureaux de la Commission européenne à Gaza en signe de protestation. Des extrémistes palestiniens ont menacé de s'en prendre aux bureaux de l'UE et églises à Gaza, tout en invitant les ressortissants français à quitter le territoire.
    "Nous veillons en permanence à la sécurité de nos ressortissants, en particulier dans les régions qui présentent des risques", a commenté le porte-parole du ministère français des Affaires étrangères Jean-Baptiste Mattei. Le Quai d'Orsay, a-t-il rappelé, "recommande déjà depuis plusieurs mois aux ressortissants français de ne plus se rendre dans la bande de Gaza".
    Parmi les diverses réactions que continue de susciter l'affaire, le Parti socialiste a souligné que "la liberté d'expression, la liberté de la presse sont des garanties de notre propre liberté et de la démocratie". Reporters sans frontières, par ailleurs, a appelé "au calme et au dialogue", notant que "rien ne saurait justifier des appels à la violence ni quelques menaces que ce soit".
    A la "une" du "Monde" jeudi, le dessinateur Plantu revenait lui sur la polémique avec un portrait du prophète, constitué de la phrase "je ne dois pas dessiner Mahomet", répétée à l'infini...


    Source: http://permanent.nouvelobs.com/societe/20060202.FAP4032.html?1403


    _________________
    Caricatures, l'objet du délit... Lecrachoirbannirecliquable20xy
    ombre de sang
    ombre de sang
    Posteur amateur


    Nombre de messages : 268
    Localisation : entre les deux mondes.......
    Date d'inscription : 11/12/2005

    Caricatures, l'objet du délit... Empty Re: Caricatures, l'objet du délit...

    Message par ombre de sang Jeu 2 Fév - 18:24

    "Le monde" y va aussi?
    Decidement, c'est pas la première fois que j'entends que "le monde" prennent le journalisme pour ce qu'il est......de l'information au public et pas du pseudo social couplé à de la tolérance gauchiste à la vaseline......
    Je pense que je vais me mettre a acheter le monde maintenant et ne plus me contenter du net....
    Tu connais ce journal? je l'ai déjà lu biensur et il m'avais paru bien, t'en pense quoi toi?

    Bon.......sinon je crois que tout le monde connait mon point de vue sur le sujet. franchee
    Prométhée
    Prométhée
    arnaqueur de haut post


    Nombre de messages : 2053
    Date d'inscription : 11/03/2005

    Caricatures, l'objet du délit... Empty Re: Caricatures, l'objet du délit...

    Message par Prométhée Jeu 2 Fév - 21:25

    France Culture - La revue de presse européenne


    "Ecouter la revue de presse"


    La presse européenne défie les musulmans / l'histoire secrète des caricatures


    Revenons ce matin sur les caricatures de Mahomet publiées en Septembre dernier dans la presse Danoise et qui depuis le début de la semaine se sont retrouvés dans plusieurs journaux Européens.
    Pour rendre compte de la polémique qui enfle et des protestations toujours plus vigoureuses ... de plusieurs pays musulmans ... l'Italie dès lundi dans la Stampa, mais aussi l'Espagne, la Suisse, les Pays-Bas, la France, l'Allemagne et même la Norvège, ont vu certains de leurs quotidiens afficher les dessins satiriques tant critiqués.

    En Grande-Bretagne ... où la presse s'est justement abstenue de montrer les dessins du prophète Mahomet (caricaturé en poseur de bombe notamment) les commentaires sont en revanche très nombreux aujourd’hui.
    "Les journaux défient les musulmans", titre ainsi le Telegraph.
    "l'Europe ignore la fureur des musulmans" reprend le Scotsmann, quant la plupart des autres titres parlent de la "Colère" qui s'est élevée depuis les nouvelles publications.
    Les leaders musulmans en France, ont protesté de façon véhémente, développe The Independent, et le journal de citer "Dalil Boubakeur, président du Conseil Français du Culte musulman ... qui s'élève contre cette provocation dans une France qui compte 5 millions de citoyens de culture musulmane".
    Le journal France-Soir, qui a donc imprimé les dessins, est qualifié "de tabloïd qui lutte en ce moment pour sa survie - et qui aurait de "tenté de résoudre ses problèmes financiers sur le dos des musulmans", accuse Mohamed Bechari, le président de la fédération nationale des musulmans de France, cité lui aussi par l'Independent. Le Financial Times rappelle pour sa part que les tensions restent importantes en France, après les émeutes survenues en Novembre dans les banlieues.
    France-Soir a d'ailleurs présenté ses excuse, souligne le Guardian ... son directeur de la publication a été renvoyé. Le gouvernement a pris lui, ses distances avec le quotidien, souligne la presse anglaise. Le Quai d'Orsay reconnaît "l'importance de la liberté d'expression, mais condamne tout ce qui peut heurter les croyances et les convictions religieuses".
    Cette réprimande contre la presse ... exprimée par le gouvernement français, qui est un fait très rare montre à quel point le sujet est vécu là-bas comme sensible, poursuit le Guardian qui s'intéresse ensuite aux réactions survenues en Allemagne.

    C'est Die Welt qui a repris les dessins danois ... hier ... en ajoutant que "les protestations issues du monde musulmans étaient hypocrites, quand on voit ... à la télévision Syrienne ... des rabbins juifs caricaturés en cannibales.
    "Nous n'avons aucun regret de notre Une" explique le rédacteur du chef de Die Welt, " Au coeur de notre culture il y a cette réalité .. que les choses les plus sacrées ... peuvent être confrontées aux critiques, au rire et à la satire". Si nous refusons d'user de notre droit journalistique à la liberté d'expression, alors les mentalités deviendront trop dociles. C'est un enjeu essentiel, et sans cela il n'y aurait jamais eu, par exemple, la vie de Brian" poursuit le journalistes allemand dans les colonnes du Guardian
    Ces caricatures rappellent néanmoins les heures sombre du nazisme, et les dessins qu'on faisait des juifs ... ajoute un responsable de la communauté musulmane en Allemagne. La liberté d'expression ne doit pas être utilisée pour insulter des hommes. Nous, allemands, devrions connaître notre histoire".

    La presse allemande se montre ce matin, plutôt discrète ... à propos des caricatures, à l'exception du Spiegel On line, qui rend compte d'une enquête menée par l'un de ses journalistes sur l'origine du tollé qui a ressurgi dans le monde Arabe ... plusieurs mois après que le quotidien Danois a publié en SEPTEMBRE les 12 dessins incriminés.
    Si on en croit Kaare Quist, qui dit travailler depuis des semaines, sur le sujet, tout viendrait d'un groupe de musulmans danois, qui se sont sentis insultés dès le mois de septembre ... et qui ont ces dernières semaines sillonné les pays arabes, munis d'un épais dossier sur les caricatures. 43 pages, croit savoir le Spiegel .. montrant qu'au Danemark le racisme est en train de progresser.
    Et dans ce dossier, il y aurait ... en plus d'articles divers et des caricatures, qui ont circulé dans le monde entier, 3 autres dessins particulièrement insultants. L'un d'entre eux montrerait le prophète en pédophile ... et sur un autre on verrait Mohamed transformé en cochon. Ce sont ces dessins là qui auraient provoqué l'ire des responsables musulmans rencontrés en Egypte notamment ...par la délégation danoise.
    L'imam qui est parti avec les caricatures, expliques que ces trois dessins, lui ont été envoyés par d’autres musulmans, et témoigneraient du climat qu règne au Danemark ... Mais nous les avons montré séparément, en expliquant bien qu’ils n'étaient pas parus dans la presse .. assure la délégation Elle explique avoir entrepris ce voyage, à la fois parce que l'insulte était passée complètement inaperçue au Danemark même en septembre, (que la communauté musulmane s'était sentie totalement ignorée) et qu'il fallait donc tout faire pour éviter et que les choses ne s'enflamment et qu'un nouveau drame comme celui de l'assistanat de Théo Van Gogh puisse se reproduise.

    Mais un autre malentendu est venu envenimer les choses, ajoute le Spiegel. Les responsables musulmans rencontrés dans le monde arabe, auraient compris que le quotdien Danois (qui a publié les dessins ) appartenait plus ou moins au premier ministre du Danemark. Et que la délégation s'exprimait par ailleurs officiellement au nom des 200 000 musulmans qui vivent dans ce pays.

    Autant d'équivoques qui n'étaient sans doute pas calculés mais qui ont contribué à enflammer le monde arabe conclut die Welt.

    Enfin dans le Copenhagen Post, un journaliste suggère qu'il faudrait enfin construire une mosquée digne de ce nom dabs la capitale danoise ... et que cela pourrait apaiser le climat. IL n'y aurait qu'un 50aine de lieux de cultes dans le pays, tous plutôt en mauvais état.
    Mais plusieurs représentants des musulmans danois se demandent si c'est vraiment le moment de faire une pareille suggestion. Elle semble peu capable d'apaiser le climat.

    Et puis en France, sur le même thème la Croix publie un important dossier sur « les religions face à la dérision ». Quand France-Soir (qui a donc publié les caricatures hier ) s’exclame « au secours, Voltaire, ils sont tous devenus fous ».

    article de Tara Schlegel
    Maldoror
    Maldoror
    Posteur


    Nombre de messages : 348
    Localisation : En demande d'asile poétique
    Date d'inscription : 10/03/2005

    Caricatures, l'objet du délit... Empty Re: Caricatures, l'objet du délit...

    Message par Maldoror Jeu 2 Fév - 22:06

    Le Quai d'Orsay reconnaît "l'importance de la liberté d'expression, mais condamne tout ce qui peut heurter les croyances et les convictions religieuses"

    Tout est dit... Désastreux que la liberté d'expression soit désormais à la seul aune du seuil de tolérance de ses détracteurs.

    M'étonnera toujours que cette religion si tolérante est en son sein des énergumènes qui lorsqu'ils s'offusquent qu'on les soupçonne d'intégrisme ne savent répondre que par l'émission de fatwah marre!


    _________________
    Caricatures, l'objet du délit... Lecrachoirbannirecliquable20xy
    Prométhée
    Prométhée
    arnaqueur de haut post


    Nombre de messages : 2053
    Date d'inscription : 11/03/2005

    Caricatures, l'objet du délit... Empty Re: Caricatures, l'objet du délit...

    Message par Prométhée Jeu 2 Fév - 23:09

    Maldo a écrit:Tout est dit... Désastreux que la liberté d'expression soit désormais à la seul aune du seuil de tolérance de ses détracteurs.

    Parfaitement d'accord avec toi.
    ombre de sang
    ombre de sang
    Posteur amateur


    Nombre de messages : 268
    Localisation : entre les deux mondes.......
    Date d'inscription : 11/12/2005

    Caricatures, l'objet du délit... Empty Re: Caricatures, l'objet du délit...

    Message par ombre de sang Ven 3 Fév - 2:57

    Enfin dans le Copenhagen Post, un journaliste suggère qu'il faudrait enfin construire une mosquée digne de ce nom dabs la capitale danoise ... et que cela pourrait apaiser le climat.

    Si ce journaliste ce faisait virer, je ne descendrais pas vraiment dans les rues pour le soutenir.....
    C'est pas démocrates mes propos mais j'en ai ras le cul là.......

    Quand à la france, faut pas s'étonner qu'elle se couche une énième fois.....
    ombre de sang
    ombre de sang
    Posteur amateur


    Nombre de messages : 268
    Localisation : entre les deux mondes.......
    Date d'inscription : 11/12/2005

    Caricatures, l'objet du délit... Empty Re: Caricatures, l'objet du délit...

    Message par ombre de sang Ven 3 Fév - 7:15

    Sachant que tu poste tes topic en double(içi et sur discut), j'ai fait un tour sur discut(mon fopo politique et ce forum ne sont pas representatif de la population, discut, oui), ouais......bon, tu comprends mon idée de scission? LOL

    Rien ne les feras réagir decidement.....
    avatar
    ....
    Nasty Newbie


    Nombre de messages : 36
    Date d'inscription : 01/02/2006

    Caricatures, l'objet du délit... Empty Re: Caricatures, l'objet du délit...

    Message par .... Ven 3 Fév - 10:18

    Ombre....

    j'ai lancé le sujet "à côté" pour voir ...

    je me marre d'avance...vertement!

    il est amusant de constater dans ce genre de débat que les plus intolérants sont ceux qui pronnent la tolérance à longueur d'année...

    intolérants, bien sur, vis à vis de ceux qui ne sont pas de leurs avis...
    ombre de sang
    ombre de sang
    Posteur amateur


    Nombre de messages : 268
    Localisation : entre les deux mondes.......
    Date d'inscription : 11/12/2005

    Caricatures, l'objet du délit... Empty Re: Caricatures, l'objet du délit...

    Message par ombre de sang Ven 3 Fév - 17:53

    Ha bon? je l'ai pas vu.....
    J'y retourne pour voir mais bon.....les memes paroles que sur discut surement.
    Maldoror
    Maldoror
    Posteur


    Nombre de messages : 348
    Localisation : En demande d'asile poétique
    Date d'inscription : 10/03/2005

    Caricatures, l'objet du délit... Empty Re: Caricatures, l'objet du délit...

    Message par Maldoror Mar 28 Fév - 22:16

    J'ai récemment entendu sur france inter que les caricaturistes danois réclamaient le versement de leurs droits d'auteur pour les publications de leurs oeuvres dans la presse internationale.

    Si quelqu'un pouvait me dénicher un article relatif au sujet, une interview de caricaturistes... Car, pour l'heure, Google n'est plus mon ami!

    Quoiqu'il en soit, je trouve leur attitude plus que réconfortante. Là où d'autres auraient hésité à faire valoir leur droit sous prétexte de ne pas "aggraver" la situation, les caricaturistes danois rappellent que malgré la crispation religieuse qui traverse l'Europe, elle demeure un espace où le droit doit primer sur le renoncement.


    _________________
    Caricatures, l'objet du délit... Lecrachoirbannirecliquable20xy
    ombre de sang
    ombre de sang
    Posteur amateur


    Nombre de messages : 268
    Localisation : entre les deux mondes.......
    Date d'inscription : 11/12/2005

    Caricatures, l'objet du délit... Empty Re: Caricatures, l'objet du délit...

    Message par ombre de sang Mar 28 Fév - 22:39

    Excellente nouvelle.
    Maldoror
    Maldoror
    Posteur


    Nombre de messages : 348
    Localisation : En demande d'asile poétique
    Date d'inscription : 10/03/2005

    Caricatures, l'objet du délit... Empty Re: Caricatures, l'objet du délit...

    Message par Maldoror Mar 28 Fév - 23:34

    Ci joint une analyse d'Alexandre Del Valle, géopoliticien, entre autre auteur de l'ouvrage 'Le dilemme turc", auquel j'ai déjà eu recours pour rédiger le sujet "Un cas d'école pour l'Union européenne"

    Nous avons tous constaté ces dernières semaines, au travers des manifestations de masse organisées par diverses associations musulmanes dans le monde islamique et même en Europe et en France, à quel point « les Musulmans du monde entier » se sont sentis "outragés" par les caricatures publiées dans un journal (publié en septembre 2005), pratiquement inconnu en dehors du petit Danemark, puis reprises par France Soir, Charlie Hebdo, etc, depuis. Deux observations viennent immédiatement à l'esprit de tout observateur lucide et dépassionné :

    - Premièrement, et même si nous ne nions pas que les caricatures peuvent effectivement avoir blessé des Musulmans pieux et sincères, RIEN, absolument RIEN ne justifie les débordements de violences, les manifestations de haine organisées un peu partout dans le Dar al Islam, les drapeaux français, danois ou israéliens brûlés, les innocents musulmans tués sauvagement lors de certaines manifestations au Pakistan, tout comme l'assimilation honteuse des Danois à la Chrétienté « croisée » et même aux « Sionistes », ou encore les concours de dessins caricaturant la Shoah organisés en « représailles » en Iran par le nouveau pouvoir ultra-islamiste et anti-occidental de Mahmoud Ahmadinejad.

    - Deuxièmement, les Islamistes et les institutions islamiques officielles à l'origine des débordements, plaintes et manifestations, notamment les Frères musulmans égyptiens et palestiniens, la très « respectable » Ligue Islamique Mondiale ou l'Organisation de la Conférence Islamique, pilotées par l'Arabie Saoudite, sans oublier la Ligue arabe, ont délivré un terrifiant contre-message en soufflant sur les braises du fanatisme, de sorte que les nouveaux censeurs islamistes apparaissent en fin de compte comme les premiers artisans de l'amalgame Islam=obscurantisme ; Nous invitons toutes les victimes occidentales récentes de « l'islamiquement correct » à méditer cette question centrale : qui caricature l'Islam ? Ceux qui dénoncent la violence coranique, chariatique et terroriste perpétrée au nom du Prophète et d'un Islam hélas jamais réformé depuis le XIème siècle ? Ceux qui caricaturent bêtement, certes, cette triste réalité de tous les jours ? Ou ceux-là mêmes qui tuent, égorgent, massacrent, interdisent, censurent et hurlent au nom du Prophète et de l'Islam ?

    - Troisièmement ; on est en droit de demander aux « Indignés professionnels » précités, tout comme aux mouvements « antiracistes sélectifs » tel le MRAP en France (et bien sûr les Frères musulmans de l'UOIF ou les « modérés » de la Mosquée de Paris qui attaquent en justice Charlie Hebdo) qui voudraient rétablir la pénalisation du blasphème au nom de la lutte contre « l'islamophobie », pourquoi on ne les a jamais vus défiler et s'indigner après l'horreur du 11 septembre , lorsque 19 terroristes musulmans se sont écrasés « au nom d'Allah » sur les tours du World Trade Center et sur le Pentagone, faisant plus de 3000 victimes innocentes, dont des centaines de Musulmans ? Certes, les plus « anti-impérialistes », anti-américains et antisionistes d'entre eux répondront à demi-mot que les « victimes » américaines ou « sionistes » ne sont jamais totalement innocentes... Mais alors, on peut leur demander où manifestaient les Musulmans antiracistes "outragés" lorsque d'autres musulmans ont continué de salir l'Islam - bien plus que les caricaturistes danois et en « temps réel » - en abattant sauvagement des Noirs Soudanais chrétiens, animistes et même musulmans (dans le Darfour et ailleurs au Soudan méridional ? Le seul tort de ces Noirs étaient de n'être ni Arabes ni Islamistes, ce qui « provoquait » et « indignait » la dictature militaro-islamiste du Nord Soudan. On est également en droit de demander aux indignés sélectifs où défilaient leurs coreligionnaires « humiliés » lorsque les égorgeurs professionnels du GIA algérien ont exterminé méthodiquement 150.000 musulmans, violé leurs filles et leurs femmes puis pillé leurs biens et même pulvérisé des futurs nouveau-nés dans le ventre de leurs mères ? Certains d'entre eux nous répondent de façon éhontée que les islamistes algériens n'ont « jamais tué » mais que la « Sécurité » algérienne (bref les militaires anti-islamistes d'Alger) ont perpétré des carnages pour en « accuser injustement les GIA »... Sachons tout de même que cette vulgate exonératoire est non seulement livrée dans nos médias mais enseignée dans nombre de facs françaises et européennes... Mais continuons notre énumération et notre questionnement :

    Le MRAP et l'Union des Organisations Islamiques de France (UOIF) ont-ils manifesté leur indignation et leur horreur avec autant d'indignation qu'aujourd'hui face aux « caricatures » lorsque des terroristes algériens (peu importe de quelle mouvance d'ailleurs) ont égorgé comme des moutons des moines de Tibéhirine, lesquels n'étaient même pas « prosélytes » ?

    Qu'ont dit les Musulmans "outragés" - qui défilent aujourd'hui même à Karachi, Bagdad, Téhéran ou à Gaza et qui pillent églises, consulats et magasins - lorsque d'autres Musulmans du Hezbollah massacrèrent, le 18 juillet 1994, près de cent innocents argentins majoritairement juifs, et avec eux le prêtre catholique du quartier ?

    Où étaient les musulmans "outragés" quand les Talibans afghans firent sauter les statues de Bouddha en Afghanistan, assassinèrent tant d'innocents au nom de la Charià et refusèrent même aux femmes d'être soignées, donnant ainsi de l'Islam « orthodoxe » la pire image qui soit ? Où étaient les musulmans "outragés" qui manifestent ces jours-ci lorsque deux bombes du mouvement islamiste anti-kémaliste IBDA-C explosèrent devant deux synagogues d'Istanbul, tuant plusieurs dizaines d'innocents ?
    Où ont donc manifesté en masse les Musulmans « blessés » dans leur foi ou « refusant l'amalgame » (ce qui est légitime), lorsque ce même amalgame fut une fois de plus assuré par des terroristes se réclamant de l'Islam des « pieux ancêtres » (Salafistes) si fiers d'avoir fait exploser les trains de Madrid le 11 Mars 2005 au nom d'Allah, carnage qui provoqua la mort de près de 200 innocents ? Mais il est vrai que l'une des grandes nostalgies des Frères Musulmans est, avec la Palestine, la perte de l'Andalousie musulmane, l'Espagne étant considérée en guerre contre l'Islam depuis ... 1492, et tant qu'elle ne sera pas « revenue » à l'Islam ...

    Les Musulmans « indignés » refusant à juste titre que l'on assimile leur Prophète à un terroriste n'auraient-ils pas pu réagir un peu plus nettement, comme ils le font face aux caricatures, lorsque d'autres Musulmans du Jema Islamiye ont tué 12 personnes et blessé 150 autres à l'hôtel Marriott à Jakarta en Indonésie ? , lorsque d'autres terroristes-kamikazes ont tué 28 personnes au Maroc à Casablanca, 12 autres innocents au Kenya à l' hôtel Paradis, 200 touristes dans une boîte de nuit de l' île indonésienne de Bali, ou encore des centaines de milliers de Chrétiens indonésiens assassinés sauvagement par des commandos paramilitaires au nom de la « défense de l'Indonésie musulmane », ceci dans l'indifférence générale et en l'absence totale de déclarations officielles d'indignation des Frères musulmans, de l'OCI ou de la Ligue arabe ou de la Ligue islamique mondiale, d'habitude si « vigilantes » face à « l'islamophobie »... ???

    Last but not least, le MRAP, les « indignés » de « l'islamophobie » ont-ils réagi aussi violemment qu'aujourd'hui lorsque des meurtres sacrificiels d'une barbarie inouïe furent perpétrés en direct devant caméra vidéo, notamment l'égorgement de Daniel Pearl ou du Carabinier italien Quattrocchi en Irak, mutilés comme des moutons au nom de l'Islam et au cri d'« Allah Ouakbar » ?

    Nos vigilants nouveaux maîtres-censeurs ont-ils réagi officiellement lorsque les islamikazes égyptiens ont massacré 58 touristes et 4 Egyptiens à Louxor, finissant au couteau ceux que la mitraillette n'avait pas achevés...? Qu'ont fait, dit ou même susurré les bons Musulmans "indignés » et « blessés » par l'amalgame lorsque qu'un nouvel « amalgame en temps réel » assimilant Islam et terrorisme fut orchestré lors des attentats de Londres (7 juillet 2005), de Taba (34 morts 100 blessés) et de Charm El Sheikh, où d'autres touristes européens amoureux de l'Egypte furent déchiquetés par les bombes des Islamikazes au nom d'Allah ? Précisons que, comme cela est souvent le cas et comme ce fut le cas aussi lors des attentats islamistes de 1995-1996, des Musulmans innocents trouvèrent systématiquement la mort dans les différents attentats perpétrés au nom d'Allah, de sorte que les « bons musulmans » modérés ou intégristes auraient dû être les premiers à réagir, à dénoncer l'injustice et l'amalgame.

    Concurrence intra-jihadiste sur le marché de la haine anti-occidentale ?

    Comme nous l'avons vu dans un article précédent, le but réel des Islamistes et organisations islamiques « indignées », à l'origine de l'embrasement actuel, s'inscrit dans le cadre d'une Grande stratégie de conquête et d'intimidation mise en ½uvre depuis une dizaine d'années par les grands pôles du Totalitarisme islamiste (Frères Musulmans, Pakistan ; Arabie saoudite-salafisme-OCI, Iran et Islamisme turc) décidés à faire progressivement plier l'Occident et à conquérir l'Europe. Or ces différents pôles, s'ils partagent une même aversion obsessionnelle envers l'Occident et l'Europe, n'en sont pas moins concurrents entre eux et divisés. Certains spécialistes occidentaux en profitent pour déclarer doctement que cette même division au sein de l'Islam rend caduque et peu crédible une quelconque « Menace islamiste » anti-occidentale.


    En vérité, loin de rendre la menace néo-totalitaire de l'Islamisme inopérante, cette division-concurrence au sein de la Oumma ne fait qu'augmenter les potentialités destructrices et galvaniser les différents pôles de l'islamo-totalitarisme à l'assaut de l'Europe : car dans le cadre d'une concurrence chiito-sunnite et arabo-iranienne pour la récupération de la cause palestinienne et islamiste anti-occidentale, puis, bien sûr, dans le contexte géostratégique général de nucléarisation de l'Iran, les cinq pôles du Totalitarisme islamiste n'ont jamais été aussi enclins à surenchérir pour décrocher le leadership islamique et le prix du meilleur opposant à l'Ordre occidental et « sioniste ». D'où l'actuelle course aux manifestations de haine envers les Juifs et les Chrétiens (Al Yahoud wa'l Salibiyoun), véritable compétition du ressentiment et de la vengeance post-coloniale qui pousse, pour leur plus grand malheur, les nations musulmanes dans mortifère leur pente néo-obscurantiste et leur régression théocratique sur fond de dictatures et de corruption généralisée des Gouvernements en place.

    C'est dans ce contexte que le président chiite iranien - trop heureux des succès récents de ses protégés Chiites en Irak et au Liban et sunnites ( Hamas) en Palestine, et cherchant à montrer son pouvoir international de nuisance face aux « pressions » occidentales et à ses concurrents sunnites arabes -, n'a pas hésité à accuser une fois de plus les Juifs « sionistes » d'être les responsables occultes « véritables » des caricatures de Mahomet, lançant même un concours en Iran visant à récompenser les meilleures caricatures de la Shoah et des Juifs en « représailles » de l'offense faite à « Un milliard trois cent mille Musulmans »...

    Tester les réactions de l'Europe

    Plus globalement, l'affaire des caricatures doit être replacée dans le contexte global d'une accélération de l'Histoire et d'une réelle stratégie de conquête mise en ½uvre par les grands pôles de l'Islamisme mondial depuis plusieurs décennies et dont les objectifs sont les suivants :
    1/ Réislamiser les pays musulmans « apostats » ou « tièdes » ; si possible avec l'aide objective des « idiots utiles » occidentaux qui hébergent au nom de la « démocratie » tous les opposants islamistes poursuivis chez eux ;
    2/ profiter de la présence islamique croissante en Europe pour exercer des pressions internes sur les politiques étrangères des pays d'accueil (Irak, Afghanistan, Israël, Balkans, Turquie, Tchétchénie, etc), mais aussi des pressions externes (ingérences) obligeant l'Europe et les nations occidentales en général à faciliter l'expansion de l'islamisme communautariste au nom du « droit à la différence » subverti et de l'antiracisme dévoyé (lutte contre l'« islamophobie »).

    A cet égard, et dans ce contexte, on peut dire que l'affaire des caricatures est arrivée à point nommé comme une occasion de « tester » les faiblesses et les potentialités réactives de l'Europe culpabilisée. D'où les demandes d'excuses de la Ligue arabe, du Congrès du Monde musulman et de l'Organisation de la Conférence islamique exigeant des Occidentaux et des anciens colonisateurs européens qu'ils s'excusent et se rabaissent, bref, se soumettent... Là aussi, on le voit, la tentation néo-obscurantiste et munichoise visant à céder aux demandes d'excuses ne font qu'accentuer chez les Islamistes et les Etats islamiques, la vision méprisable d'une Vieille Europe atteinte d'un syndrome de Stockholm généralisé, terrorisée psychologiquement et prête à toutes les faiblesses et tous les reniements pour tenter de calmer ses futurs bourreaux islamistes : car c'est bien de la montée inéluctable de l'Islamisme dans le monde dont l'Europe inféconde et post-coloniale a peur.


    * Alexandre del Valle, géopolitologue, est notamment l'auteur de l'essai « Le totalitarisme islamiste à l'assaut des démocraties », et du « Dilemme turc, les Vrais enjeux de la candidature d'Ankara », paru aux éditions des Syrtes[/b]


    _________________
    Caricatures, l'objet du délit... Lecrachoirbannirecliquable20xy
    Prométhée
    Prométhée
    arnaqueur de haut post


    Nombre de messages : 2053
    Date d'inscription : 11/03/2005

    Caricatures, l'objet du délit... Empty Re: Caricatures, l'objet du délit...

    Message par Prométhée Lun 6 Mar - 23:23

    Merci à toi Maldo, pour cette analyse d'Alexandre Del Valle, que j'ai lu avec beaucoup d'interet.

    Deux articles en complements d'informations, paru dans "Le Monde" du dimanche 12 février 2006.

    Caricatures, l'objet du délit... Charlie15ag
    Caricatures, l'objet du délit... Charliesuite2cy



    Caricatures, l'objet du délit... Caricatures23ez


    [edit Mara : on a redimensionné tes images Prom', parce que ça empêchait de lire les autres messages, vu la taille que les pages prenaient. merci à Lucie pour le redimensionnement de l'image en question]
    Prométhée
    Prométhée
    arnaqueur de haut post


    Nombre de messages : 2053
    Date d'inscription : 11/03/2005

    Caricatures, l'objet du délit... Empty Re: Caricatures, l'objet du délit...

    Message par Prométhée Dim 8 Avr - 17:18

    L'éditeur Belin 'floute' un portrait du prophète Mahomet dans un manuel
    AFP 05.04.07 | 19h49

    L'éditeur de manuels scolaires Belin a rendu flou le visage du prophète Mahomet représenté dans une miniature du 13e siècle dans ses manuels d'histoire-géographie de cinquième, a-t-on appris jeudi auprès de cet éditeur qui a confirmé une information parue dans Charlie Hebdo. Reproduite dans l'hebdomadaire satirique, cette oeuvre picturale miniature du 13e siècle apparaît dans une leçon consacrée au prophète Mahomet. On y voit le visage flou du prophète dans une oeuvre intitulée: "Mohammed prêchant à Médine devant ses disciples". L'éditeur a par ailleurs confirmé avoir envoyé une lettre explicative -reproduite dans l'hebdomadaire- où il explique à des enseignants les raisons de ce 'floutage'. "A la suite de la présentation de notre nouveau manuel à vos collègues professeurs d'histoire et géographie, dans de nombreux établissements, plusieurs d'entre eux nous ont fait part du caractère perçu comme provocant aujourd'hui d'une telle représentation du prophète Mohammed et par conséquent, de la difficulté d'enseigner sereinement dans des classes très hétérogènes", a écrit l'éditeur à trois enseignants des Yvelines qui s'étaient étonnés de ce 'floutage'. L'éditeur explique ensuite qu'il a "fait le choix de laisser à sa place le document historique mais de +flouter+ de façon très visible, et en surimpression sur le document, la figure du prophète Mohammed". "Nous n'avons reçu aucune pression avant de +flouter+ l'image, et après ce floutage nous avons eu comme seule réaction celle de trois enseignants dans un courrier commun", a expliqué à l'AFP l'éditeur, selon qui le choix de rendre flou le visage du prophète "ne falsifie pas le document". Selon Alice Cardoso en charge du groupe histoire-géographie au Snes, principal syndicat des enseignants du second degré, "c'est injustifiable de manipuler une source". "Sur le fond on ne peut que condamner la procédure, c'est une démarche contraire la démarche de l'historien" a ajouté Mme Cardoso.

    Source : http://www.lemonde.fr
    Mara
    Mara
    arnaqueur de haut post


    Nombre de messages : 2019
    Date d'inscription : 10/03/2005

    Caricatures, l'objet du délit... Empty Re: Caricatures, l'objet du délit...

    Message par Mara Mar 10 Avr - 22:04

    Je n'étais pas au courant, et je te remercie de ces informations, même si toute cette affaire me désespère un peu. C'est tout simplement irréel. Seraient-ils devenus fous ???

    Que l'on ait des problèmes (et particulièrement les profs d'histoire) pour enseigner quoi que ce soit dès que cela touche de près ou de loin à l'islam, c'est vrai, mais ça n'est pas à généraliser non plus, et évidemment ça n'est certainement pas une raison pour céder à une panique quelconque, ce qui a surtout pour effet à mon sens de stigmatiser encore plus un certain nombre d'élèves et de sujets à aborder dans l'enseignement.

    Les éditeurs donnent du grain à moudre en faisant ce type de choix peu courageux, à ceux qui prétendent que vivre en collectivité ne serait plus possible et que nous serions au seuil de la guerre civile. Pis encore, si la situation était si grave que cela, si généralisée au point de concerner toute la France, partout, tous les musulmans français sans exception : il serait au contraire temps de retrousser les manches et de ne céder sur aucun terrain et surtout pas celui de ce qu'il osent les premiers appeler "l'école de la république".
    Prométhée
    Prométhée
    arnaqueur de haut post


    Nombre de messages : 2053
    Date d'inscription : 11/03/2005

    Caricatures, l'objet du délit... Empty Re: Caricatures, l'objet du délit...

    Message par Prométhée Sam 14 Avr - 21:28

    Journal de la mi-journée de France Culture du Vendredi 6 avril 2007 :

    Editions BELIN-Islam : L'hebdomadaire Charlie Hebdo révélait cette semaine que l'éditeur de manuels scolaires BELIN avait flouté dans des manuels d'histoire - géographie, destinés aux classes de cinquième, le visage du prophète Mahomet représenté dans une miniature du 13ème siècle. Marie-Claude Brossolé, la PDG des Editions BELIN, confirme ce matin. Propos recueillis par Jean-Louis Crimon.(ce passage du journal se situe à 15mins 24secondes)
    Prométhée
    Prométhée
    arnaqueur de haut post


    Nombre de messages : 2053
    Date d'inscription : 11/03/2005

    Caricatures, l'objet du délit... Empty Re: Caricatures, l'objet du délit...

    Message par Prométhée Sam 14 Avr - 21:37

    L'Article de Charlie Hebdo paru le mercredi 4 avril 2007:


    Caricatures, l'objet du délit... Dsc02669up4



    ENFIN! UN MANUEL SCOLAIRE QUI RESPECTE PLUS LA RELIGION QUE L’ELEVE!

    L ‘éditeur Belin floute le portrait du prophète Mohammed représenté dans une miniature du 13° siècle…

    Des Profs d’histoire-géo nous écrivent:


    En juin 2006, l’èquipe pédagogique du collège Léonard-de-Vinci, à Ecquevilly [78], a voulu remplacer le manuel d’histoire et géographie de cinquième. Après avoir consulté différents spécimens, le choix s’est porté sur le manuel proposé par les éditions Belin et dirigé par Remy Knafou (géographe) et Eric Chaudron (professeur en IUFM). En recevant le lot de livres destinés aux classes en octobre 2006, stupéfaction : dans la leçon sur le prophète Mohammed, chapitre 2, page 27, le visage du prophète sur un document du XIII° siècle a été soudainement « flouté » électroniquement. Ainsi, les éditeurs du manuel, mais aussi un professeur enseignant dans un institut de formation des enseignants acceptent de se plier à la censure religieuse et d’y entraîner l’enseignement public. Le pire, c’est que cela ne semble absolument pas gêner Belin, qui persiste et signe dans un échange de courrier, refusant au passage de reprendre les livres.

    LES EXPLICATIONS DE BELIN AUX PROFS : (extrait d’un courrier daté du 23 nov.2006)

    « A la suite de la présentation de notre nouveau manuel à vos collègues, professeurs d’histoire et géographie, dans de nombreux établissements, plusieurs d’entre eux nous ont fait part du caractère perçu comme provocant aujourd’hui d’une telle représentation du prophète Mohammed et, par conséquent, de la difficulté d’enseigner sereinement dans des classes très hétérogènes, en dépit du caractère historique incontestable du document présenté.[…]
    Nous avons fait le choix de laisser à sa place ce document historique, mais de « flouter » de façon très visible, et en surimpression sur le document, la figure du prophète Mohammed. En agissant ainsi, nous avons voulu signifier que le document original montre bien une représentation du Prophète tout en intégrant les remarques formulées par vos collègues. Il nous a semblé que ce choix, qui ne falsifie pas le document, permettait d’en maintenir l’exploitation pédagogique, voire de provoquer un débat en classe. »
    Prométhée
    Prométhée
    arnaqueur de haut post


    Nombre de messages : 2053
    Date d'inscription : 11/03/2005

    Caricatures, l'objet du délit... Empty Re: Caricatures, l'objet du délit...

    Message par Prométhée Sam 14 Avr - 21:57

    L'objet du délit :


    Caricatures, l'objet du délit... Mahometavant2bk8

    Caricatures, l'objet du délit... Mahometavant1ay0

    Caricatures, l'objet du délit... Mahometapres1zi7
    Maldoror
    Maldoror
    Posteur


    Nombre de messages : 348
    Localisation : En demande d'asile poétique
    Date d'inscription : 10/03/2005

    Caricatures, l'objet du délit... Empty Re: Caricatures, l'objet du délit...

    Message par Maldoror Sam 14 Avr - 23:46

    Bonjour Prom' et merci de ces informations minutieusement documentées, comme à l'accoutumée avé

    Les motifs invoqués par l'éditeur sont à ce point abscons qu'ils confinent, d'une part, à l'idiotie la plus servile vis-à-vis de l'Islam, et d'autre part, à un manque évident de sens pédagogique.
    Avec ce "floutage" d'une représentation du prophète qui pourtant n'avait strictement rien d'outrageant (pas plus moralement que juridiquement) , l'éditeur vient de faire sien, sans équivoque possible, un interdit religieux en recourant de façon totalement inconsidérée à ce "principe de précaution" qui est devenu le costume préféré des nouveaux moralistes.

    Le plus affligeant est que cette "affaire" tend à accréditer la vision d'un Islam nécessairement hostile à la raison alors que, en l'occurrence, il ne s'agit que de sa perception hystérique par des éditeurs aussi frileux que notoirement incompétents.

    La France d'en haut m'énerve tant elle est bas de plafond en ce moment...


    _________________
    Caricatures, l'objet du délit... Lecrachoirbannirecliquable20xy
    Maldoror
    Maldoror
    Posteur


    Nombre de messages : 348
    Localisation : En demande d'asile poétique
    Date d'inscription : 10/03/2005

    Caricatures, l'objet du délit... Empty Re: Caricatures, l'objet du délit...

    Message par Maldoror Dim 15 Avr - 12:22

    A propos de l'affaire des caricatures elles-mêmes, je te renvoie à la lecture d'un article écrit avant que soit rendu le verdict du Tribunal de Grande Instance, sur lequel j'apprécierais d'avoir ton sentiment: http://lecrachoir.hautetfort.com/archive/2007/02/04/charlie-hebdo-en-proces-une-chronique-de-l-integrisme-ordina.html


    _________________
    Caricatures, l'objet du délit... Lecrachoirbannirecliquable20xy
    Prométhée
    Prométhée
    arnaqueur de haut post


    Nombre de messages : 2053
    Date d'inscription : 11/03/2005

    Caricatures, l'objet du délit... Empty Re: Caricatures, l'objet du délit...

    Message par Prométhée Mar 17 Avr - 0:29

    Maldoror a écrit:A propos de l'affaire des caricatures elles-mêmes, je te renvoie à la lecture d'un article écrit avant que soit rendu le verdict du Tribunal de Grande Instance, sur lequel j'apprécierais d'avoir ton sentiment: http://lecrachoir.hautetfort.com/archive/2007/02/04/charlie-hebdo-en-proces-une-chronique-de-l-integrisme-ordina.html

    Salut Maldo.
    Tout d'abord compliments pour ton article, Je l'ai trouvé bien rédigée et habilement contruit.
    En suite je voudrais revenir sur quelques points avec toi.

    Maldoror a écrit:d’une communauté, à plus forte raison quand celle-ci est représentée par des institutions à ce point contestées par ceux dont elle prétend aujourd’hui prendre la défense.

    Pourrais tu me donner les reférences, ou me poster, les documents sur lesquels tu t'appuies en ce qui concerne ce point là.

    Pour le reste, je suis en accord avec l'aboutissement de ton raisonnement c'est à dire que pour obtenir gain de cause, il aurait fallu que la justice reconnaisse Charlie Hebdo coupable de l'amalgame commis par les plaignants eux mêmes (une situation cocasse et absurde comme je les affectionne). J'ai trouvé également intéressante l'ouverture que tu nous propose à savoir, la mystérieuse absence des "modérés", silencieux ou ignorés, ça fait un moment que je me pose la question.

    Merci pour ce texte Maldo, il m'a permis d'affuter mon avis sur l'affaire des caricatures. Je suis allé faire un tour sur Agora Vox, il y a des réactions surprenantes envers ton article, c'est à se demander comment certaines personnes ont lu ton article. J'ai peu être une hypothèse à savoir, qu'il aurait écouter avec le readspeaker, et alors là l'incompréhension est légitime. Une bonne idée ce readspeaker, mais trés mal exploité.

    Demain je lirais Charlie Hebdo en procès II- De l'Anti-racisme© et de son bon usage, dont je te ferais également parvenir mon sentiment.
    Prométhée
    Prométhée
    arnaqueur de haut post


    Nombre de messages : 2053
    Date d'inscription : 11/03/2005

    Caricatures, l'objet du délit... Empty Re: Caricatures, l'objet du délit...

    Message par Prométhée Mar 17 Avr - 0:34

    Mara a écrit:Les éditeurs donnent du grain à moudre en faisant ce type de choix peu courageux

    Malheureusement je n'ai pas réussit a avoir le journal de France Inter du 6 avril (archivage de merde entre paranthèse), dans lequel, Marie-Claude Brossolé se disait suite à son courageux choix de floutage être un pacificateur.
    Prométhée
    Prométhée
    arnaqueur de haut post


    Nombre de messages : 2053
    Date d'inscription : 11/03/2005

    Caricatures, l'objet du délit... Empty Re: Caricatures, l'objet du délit...

    Message par Prométhée Mar 17 Avr - 0:41

    Maldoror a écrit:Le plus affligeant est que cette "affaire" tend à accréditer la vision d'un Islam nécessairement hostile à la raison alors que, en l'occurrence, il ne s'agit que de sa perception hystérique par des éditeurs aussi frileux que notoirement incompétents.

    Tout à fait d'accord avec toi.
    Maldoror
    Maldoror
    Posteur


    Nombre de messages : 348
    Localisation : En demande d'asile poétique
    Date d'inscription : 10/03/2005

    Caricatures, l'objet du délit... Empty Re: Caricatures, l'objet du délit...

    Message par Maldoror Mar 17 Avr - 2:09

    Prométhée a écrit:
    Maldoror a écrit:A propos de l'affaire des caricatures elles-mêmes, je te renvoie à la lecture d'un article écrit avant que soit rendu le verdict du Tribunal de Grande Instance, sur lequel j'apprécierais d'avoir ton sentiment: http://lecrachoir.hautetfort.com/archive/2007/02/04/charlie-hebdo-en-proces-une-chronique-de-l-integrisme-ordina.html

    Salut Maldo.
    Tout d'abord compliments pour ton article, Je l'ai trouvé bien rédigée et habilement contruit.
    En suite je voudrais revenir sur quelques points avec toi.

    Merci M'sieur Prom'avé

    Prométhée a écrit:
    Maldoror a écrit:d’une communauté, à plus forte raison quand celle-ci est représentée par des institutions à ce point contestées par ceux dont elle prétend aujourd’hui prendre la défense.

    Pourrais tu me donner les reférences, ou me poster, les documents sur lesquels tu t'appuies en ce qui concerne ce point là.

    S'agissant de la contestation d'institutions telle que le Conseil Français du Culte Musulman (CFCM), je me réfère notamment au n° 76 de la revue "Les cahiers de l'Orient" ainsi qu'à l'ouvrage "Droit et religion musulmane" de Hafiz et Devers (Editions Dalloz)... fruits de recherches documentaires dans le cadre de la rédaction d'un rapport de recherche traitant de la "viabilité" des rapports juridiques entre l'Islam et la République.

    Pour ce qui est des éléments factuels, je fais notamment référence aux luttes intestines entre les différentes tendances musulmanes pour accéder à la présidence des Conseils Régionaux des Cultes Musulmans, qui dénigrent fréquemment la légitimité du CFCM en ce qu'il constitue une tentative d'institutionnalisation de l'Islam "par le haut", centralisation qui opposent notamment l'UOIF à l'Organisation de la Grande Mosquée de Paris (les deux principaux acteurs du procès de Charlie Hebdo donc), révélant au passage la persistance d'une etnicisation de l'Islam, dans une concurrence entre "Islam marocain" et "algérien". De même, on trouve des exemples de cette contestation du CFCM dans le cadre de projets de mosquées cathédrales, tel celui de Marseille, où cinq années auront été nécessaires à la seule constitution d'une association "représentative" de la communauté musulmane de Marseille, en vue de gérer la future mosquée.

    Prométhée a écrit:Pour le reste, je suis en accord avec l'aboutissement de ton raisonnement c'est à dire que pour obtenir gain de cause, il aurait fallu que la justice reconnaisse Charlie Hebdo coupable de l'amalgame commis par les plaignants eux mêmes (une situation cocasse et absurde comme je les affectionne). J'ai trouvé également intéressante l'ouverture que tu nous propose à savoir, la mystérieuse absence des "modérés", silencieux ou ignorés, ça fait un moment que je me pose la question.

    Merci pour ce texte Maldo, il m'a permis d'affuter mon avis sur l'affaire des caricatures. Je suis allé faire un tour sur Agora Vox, il y a des réactions surprenantes envers ton article, c'est à se demander comment certaines personnes ont lu ton article. J'ai peu être une hypothèse à savoir, qu'il aurait écouter avec le readspeaker, et alors là l'incompréhension est légitime. Une bonne idée ce readspeaker, mais trés mal exploité.

    Ma propre théorie quant aux nombreux et toujours facétieux commentateurs d'Agoravox est que ces derniers sont victimes d'un syndrome pavlovien de masse...

    S'agissant des musulmans modérés, on ne les entend pas à mesure que l'on écoute ses propres craintes, voilà toute l'affaire...
    Reste à écrire un article sur les musulmans "attentistes", dont le silence réel me semble paradoxalement bien plus inquiétant que les diatribes des intégristes... plus exactement, ce sont des formes de solidarité inconsidéré comme celle qu'a suscité l'exécution de Saddam Hussein, aussi musulman qu'un résistant de la dernière heure...


    _________________
    Caricatures, l'objet du délit... Lecrachoirbannirecliquable20xy

    Contenu sponsorisé


    Caricatures, l'objet du délit... Empty Re: Caricatures, l'objet du délit...

    Message par Contenu sponsorisé


      La date/heure actuelle est Mer 6 Juil - 8:09

      Ne ratez plus aucun deal !
      Abonnez-vous pour recevoir par notification une sélection des meilleurs deals chaque jour.
      IgnorerAutoriser